Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Amiante : un recalcul pour tous
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

vendredi 5 novembre 2010

Amiante : un recalcul pour tous

amiante

Quasiment tous les «amiantés» présents pour ester en justice au TASS derrière le Cerader et des avocats. /Photo DDM,Henry Marsat
Quasiment tous les «amiantés» présents pour ester en justice au TASS derrière le Cerader et des avocats. /Photo DDM,Henry Marsat
Quasiment tous les «amiantés» présents pour ester en justice au TASS derrière le Cerader et des avocats. /Photo DDM,Henry Marsat
Les anciens salariés de l'usine de Fumel ayant bénéficié du «Plan amiante » ont depuis longtemps contesté les bases de calculs des allocations attribuées au titre de l'Acata (allocation de cessation d'activité des travailleurs de l'amiante) et tous ceux qui sont partis depuis 2002 réclament à la Cram Aquitaine le « recalcul» du montant ayant des répercussions sur les retraites versées ou arrivant à échéance .
Si pour certains, sans trop de divulgation de la marche à suivre, l'opération a été rectifiée par le versement d'un pécule de rattrapage , cela a provoqué la contestation de la majorité des « amiantés », tardivement informés, auxquels la Carsat Aquitaine (Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail, ex-Cram) signifie maintenant par recommandé un refus de régularisation d'indemnisation (525 dossiers aquitains bloqués dont la plus grosse partie Fumélois) et renvoie les «déboutés » en première instance vers le Tass (Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale) de leur département . Craignant que leur affaire ne s'enlise dans les prétoires, c'est derrière le Cerader du Fumélois (en lien avec les Cerader du 47, d'Albret et du 24 appartenant à l'Andeva, Association nationale de défense des victimes de l'amiante) que les ex-métallos se regroupent pour plaider au Tass d'Agen en « individuel collectif » par l'intermédiaire du cabinet parisien d'avocats Teissonnière-Topaloff-Lafforgue et associés spécialistes en réparation intégrale des préjudices de sécurité sanitaire et autres risques. Désireux de faire valoir leurs droits, ces anciens de l'Usine étaient un peu plus de 300 à la réunion de mercredi soir et n'ont pas hésité à se fédérer après les interventions de Patrick Domitile, René Vincent (Cerader 47 et 24), Jean-Pierre Jouannic et Ignace Garay du néo-Cerader Fumélois.En attendant de transmettre les dossiers à l'avocat de Paris, les « recalculables » manifesteront samedi sur les «Boul's » à Agen derrière une banderole «Amiantés du Cerader Fumélois ».
...

Haut