Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Un week-end sous très haute surveillance
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

vendredi 31 décembre 2010

Un week-end sous très haute surveillance


La vitesse est à l'origine de 12 % des accidents constatés cette année par les gendarmes./Photo Morad Cherchari
La vitesse est à l'origine de 12 % des accidents constatés cette année par les gendarmes./Photo Morad Cherchari
La vitesse est à l'origine de 12 % des accidents constatés cette année par les gendarmes./Photo Morad Cherchari
À partir d'aujourd'hui et jusqu'à dimanche soir, les routes du département seront particulièrement surveillées par les gendarmes, notamment pour la vitesse, l'alcool et les stupéfiants.
Depuis le 1er octobre, le compteur des tués sur les routes du département à la charge de la gendarmerie (près de 90 %) est resté bloqué à 27. Soit trois de moins qu'en 2009 sur la totalité de l'année. Trois morts qui feront toute la différence au moment du compte rendu annuel des statistiques, si bien sûr on en reste là. Côté accidents et blessés, la gendarmerie sera dans les clous avec des compteurs qui affichaient au 30 novembre un -69 pour les accidents (162 en 2010 contre 231 en 2009) et - 87 pour les blessés (232 contre 319). Et le mois de décembre restera sans doute dans les annales avec au soir du 29 un seul accident constaté qui a fait 2 blessés.
Il va sans dire que la gendarmerie va tout faire pour que les quelques heures qui restent avant de basculer en 2011 ne viennent pas ternir ces bons résultats. « Comme nous le faisons depuis début décembre, on ne lâchera pas le terrain », avertit le patron de l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR), le capitaine Lagadec. De très nombreux contrôles ont été menés tant pour la vitesse, le respect des priorités et les conduites addictives (alcool et stupéfiants). Mais aussi des opérations ciblées de prévention comme celles menées sur l'éclairage des véhicules. Lors de la dernière, pas moins de 80 contraventions ont été dressées en deux heures. Mais tous les conducteurs épinglés sont venus faire viser leur véhicule à la gendarmerie pour éviter de payer l'amende. « Un plus pour la sécurité sans perte financière », analyse le capitaine Lagadec, qui y voit aussi une « bonne image » donnée par les forces de l'ordre.

EVITER LES DRAMES

Pour ce dernier week-end de l'année, les gendarmes vont se relayer sur le terrain pour être présents en continu jusqu'à dimanche soir. Cette mobilisation débutera dès cet après-midi avec des contrôles de vitesse et le respect des priorités menées en périphérie des grosses agglomérations que sont Agen, Villeneuve-sur-Lot, Marmande et Nérac. La nuit, avec des renforts venus des compagnies et les réservistes, ce sont les personnes qui oseront prendre leur véhicule après avoir consommé trop d'alcool ou des stupéfiants que les gendarmes vont traquer, plus particulièrement près des discothèques, mais aussi de jour après les repas de famille. « L'important est que ce week-end de fête ne se transforme pas en drame », conclut le capitaine Lagadec.

Les gendarmes où on les attend pas

Fini le temps où l'on pouvait se permettre de prendre des petites routes pas éclairées pour échapper aux contrôles. À partir de ce soir, la maréchaussée a à sa disposition un système d'éclairage en forme de ballon posé sur un mât et alimenté par un groupe électrogène qu'elle peut installer en moins de 5 minutes n'importe où. Offert par la préfecture et pouvant éclairer comme en plein jour une surface de 
1 500 m2, le système pourra avoir d'autres fonctions comme celle de sécuriser un lieu d'accident.

...

Haut