Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Bière et miel contre les frelons asiatiques
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

lundi 25 avril 2011

Bière et miel contre les frelons asiatiques


Gourdon. 

Apiculture


Christian, et son piège à frelons asiatiques.
Christian, et son piège à frelons asiatiques.
À Gourdon, Christian Larroussie serait un homme presque heureux. Ce boulanger, qui est aussi apiculteur amateur depuis deux ans, amoureux de ses petites pensionnaires, les abeilles, redoute aujourd'hui avec angoisse les attaques des frelons asiatiques. « Ce frelon, Vespa velutina, est un redoutable mangeur d'abeilles » déplore Christian, et d'expliquer : « Il semble que l'insecte soit arrivé en France caché dans un chargement de poteries chinoises fin 2004 à Tonneins en Lot et Garonne. Depuis il prolifère. Il s'attaque aux ouvrières en se positionnant en vol stationnaire à l'entrée des ruches, et il tue les abeilles chargées de pollen afin de nourrir ses larves, un frelon asiatique peut en manger 50 par jours ! Aussi les apiculteurs et tous les amoureux de la nature doivent réagir immédiatement ! Et le moyen le plus efficace est effectivement le piégeage ».Christian recommande les pièges vendus en jardineries et magasins spécialisés, plus performant que ceux « bricolés » avec des bouteilles en plastique. Pour attirer les frelons asiatiques, il utilise de la bière, mélangée avec un peu de miel, ainsi seul le frelon asiatique est attiré dans le piège, pas l'abeille. Concernant la destruction des nids, Christian conseil la vigilance, et la prudence : « Idéalement, il faudrait repérer les nids au printemps avant que les arbres aient mis leurs feuilles. Les détruire dès le printemps élimine les dégâts de ce redoutable prédateur. Toutes destructions avant septembre diminuent les risques de multiplications pour l'année suivante ; mais attention il ne faut pas détruire seul les nids, mais prévenir les autorités compétentes, le rucher école de Rocamadour par exemple, qui feront le nécessaire. » Et Christian de conclure : « nous devons défendre nos chères abeilles, et si la fleur est la vie, l'amour en est le miel ».



...

Haut