Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Daniel Toulza, le dernier antiquaire
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

lundi 4 avril 2011

Daniel Toulza, le dernier antiquaire


Daniel Toulza, ici dans sa boutique, ou l'authenticité dans l'antiquité./Photo DDM, Benjamin Lacombe.
Daniel Toulza, ici dans sa boutique, ou l'authenticité dans l'antiquité./Photo DDM, Benjamin Lacombe.
Antiquaire est un métier hors du commun, Daniel Toulza est le dernier représentant de la profession sur Foix. Depuis 20 ans, il stimule son amour pour l'art au quotidien. Proposant des objets uniques et historiques dans sa boutique, 5, place Georges-Duthil, l'homme se veut humble et passionné par son métier. « Ariégeois depuis plusieurs générations », selon ses dires, il n'a jamais songé à se détourner de son choix de vie et ne l'envisagera sûrement jamais. L'épanouissement culturel permanent permis par son métier lui convient tout à fait, répondant à la fois à un désir de découverte historique tout en proposant des objets de qualité à ses acheteurs. Des acheteurs qui viennent des quatre coins de la France pour découvrir les « pièces » en vente dans sa boutique. Les différents articles proposés, que ce soient des statues, des peintures, des gravures ou même du mobilier, ont tous une histoire propre et personnelle qui justifie leur authenticité et leur unicité. La plupart des marchandises sont récupérées directement dans des familles, parfois lors d'héritages, il s'instaure donc une certaine relation de confiance entre Daniel Toulza et les personnes à qui il achète des objets ayant souvent une certaine valeur sentimentale. Mais le travail de l'antiquaire est loin de se résumer à l'achat et la vente de produits historiques ; pour chaque bien il est nécessaire d'accomplir de nombreuses recherches pour aboutir à une fiche propre à chaque article et retraçant son histoire. L'appel à des experts est parfois nécessaire pour mener à bien cette partie « éducative » du métier, « plus l'histoire d'un objet est importante plus les recherches le seront ». Il faut donc, bien sûr, être passionné d'histoire pour être antiquaire. La principale passion de Daniel Toulza s'incluant dans sa profession est la peinture et le dessin du XVIe au XXe siècle. Ce dernier déclare : « L'évolution de la peinture est un reflet de la société ».Le dernier antiquaire de Foix compte bien garder encore longtemps sa boutique, qu'il définit lui-même comme un « cabinet de curiosités ».

 BENJAMIN LACOMBE

...

Haut