Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Des producteurs lotois vendent leur lait en direct
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

dimanche 17 avril 2011

Des producteurs lotois vendent leur lait en direct

consommation

Dans le rayon produits frais, les consommateurs ont été agréablement surpris par la démarche. Photo DDM/MM
Dans le rayon produits frais, les consommateurs ont été agréablement surpris par la démarche. Photo DDM/MM
Une montagne de briques bleues, agrémentée de la photo d'une vache et du nom des lieux de production. Le concept est simple, le visuel tout de suite identifiable. Vincent Rames est l'un des 28 producteurs de Cant'Avey'Lot. « Je suis producteur sur la commune de Montredon, dans le Ségala à l'est du département. Avec les autres producteurs, au départ, nous avions l'idée de commercialiser notre production à plusieurs producteurs. » Des producteurs en majorité du Lot, mais aussi de l'Aveyron et du Cantal. « En fait, même si nous sommes sur trois départements, le rayon est très serré. On produit 9 millions de litres de lait par an. Nous avons commencé la collecte au mois de juillet, nous avons acheté un camion pour la faire. On vendait du lait en vrac à la semaine, avec des prix fluctuants toutes les semaines. Nous avons plusieurs laiteries clientes », confie Vincent Rames. Des producteurs qui faisaient partie, auparavant, du groupement d'intérêt économique (GIE) Sud Lait. « L'année 2009 a été catastrophique, 2010 pas brillante. Le GIE n'avait plus de contrat, nous nous sommes retrouvés sans repreneurs. » Ils décident alors de constituer un groupe pour commercialiser leur lait et lui donner une plus value. Ils obtiennent dans la foulée un contrat pour l'embouteillage. « Aujourd'hui, on peut vendre en bouteille et distribuer dans la grande distribution, qui nous ouvre ses portes. Ils sont à la recherche de produits locaux, la démarche est plutôt bien accueillie. Un autre projet se dessine : « Nous allons rentrer dans une démarche Bleu-blanc-coeur pour avoir un lait naturellement enrichi en oméga 3. C'est la prochaine étape. Si on vend 4 millions de litres de lait, ça serait très beau. Je pense que c'est réalisable », conclut-il.

Gîtes du Sud-Ouest



...

Haut