Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Fumel. Max Pons, grand prix de poésie 2011
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mardi 12 avril 2011

Fumel. Max Pons, grand prix de poésie 2011


édition


Max Pons, défendeur de Bonaguil, pour toujours…/Photo DDM
Max Pons, défendeur de Bonaguil, pour toujours…/Photo DDM
Max Pons. Château de Bonaguil. Pour toujours. L'un peut-il aller sans l'autre ? L'un est pour toujours attaché à l'autre. Les pierres du vieux Bonaguil n'ont pas trouvé de meilleur défenseur, de meilleur trouvère, de meilleur poète. En racontant l'histoire de Bonaguil, finalement, Max Pons se racontait lui-même. Il aimait à répéter « j'ai vu le jour le 24 février 1927 sous le signe du « poisson » et du calcaire. Ce calcaire qui est partout entre Quercy et Périgord. S'il fut un grand guide pour le château de Bonaguil Max Pons est surtout un grand éditeur et un grand poète. Ce sont ses pairs qui l'affirment ventant pour l'un, « une poésie à hauteur d'homme » ; pour l'autre, « concision, langue juste, percée vers ce qui ne peut être dit que par un poète » ; pour un troisième, « apaisante leçon (peut-être) que la patience d'un Max Pons, au château de Bonaguil, nous aide à découvrir ». Dans cette fière citadelle tutoyant l'éternité, Max Pons rencontra des poètes (André Breton et Jean Rousselot) qui convoyèrent vers d'autres contrées l'idée d'un castel inique et d'un Max Pons éclairé. Lui, Max Pons, prenant la partie de faire connaître la poésie, donnera au monde littéraire une revue « La Barbacane » qui deviendra une maison d'édition. La revue a plus de 40 ans. La maison d'édition bouscule les idées reçues depuis le petit village lotois de Montcabrier. Max Pons écrit toujours. Heureuse nouvelle. Pour l'ensemble de son œuvre il vient de recevoir le « Grand Prix de poésie 2011 » décerné par la Société des gens de lettres. Pour l'occasion les Éditions de la Barbacane publient « Vers le silence » sous-titré, « Itinéraire poétique ». « Mon regard m'a construit, la parole bâti. Ce que j'ai fait m'a fait. Dans le bonheur des mots, je suis venu au monde», Pour m'unir au mystère, acquiescer le silence. » La préface signée Michel Horst, un autre poète, définit le mieux le chemin emprunté par Max Pons, « quand il bâtit, le poète prévoit aussi bien la demeure que la ruine de la demeure. Vient un temps où il faut se retourner sur l'itinéraire, en prendre la distance et le sens. » C'est tout cela « Vers le silence ». C'est surtout une poésie à dimension humaine où les émotions sont construites avec des mots simples, identifiables par tous. « Voici des fenêtres qui croisent leurs bras puissants sur la nudité blessante de la lumière. »
« Vers le silence », Itinéraire poétique, Max Pons, Edition La Barbacane, tél. 05 65 36 57 24



...

Haut