Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Les "Grands sites" de la région à l'écran
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mardi 5 avril 2011

Les "Grands sites" de la région à l'écran


midi-pyrénées

Le Pont Valentré à Cahors. / Photo DDM, Marc Salvet
Le Pont Valentré à Cahors. / Photo DDM, Marc Salvet
La région Midi-Pyrénées lance une campagne de communication télévisée sur ses 24 Grands Sites touristiques. Des spots, à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 9 mai, sur les écrans.
Une collection : celle des joyaux du patrimoine. Une politique touristique : celle des Grands Sites. Midi-Pyrénées a trouvé le trait d'union entre ses territoires, ses paysages et ses habitants. Et le fait savoir. Hier, au siège de la Région à Toulouse, la nouvelle campagne de promotion touristique a été présentée.
Dès aujourd'hui, et jusqu'au 9 mai prochain, sur les écrans de France TV, TF1, Canal + et LCI, les téléspectateurs vont voir des spots de 30 secondes sur les atouts touristiques de la région. Un enchaînement d'images spectaculaires sur les Grands Sites de Midi-Pyrénées.
Les crêtes blanches des Pyrénées qui émergent de la brume, le viaduc de Millau suspendu dans le ciel, une joyeuse fanfare festoyant dans le Gers, le bonheur d'enfants jouant dans une fontaine, une fleur de tournesol dans un champ au soleil couchant…
Zoom sur l'art roman. Vue aérienne d'une cité moyenâgeuse. Travelling sur le Canal du Midi. On avait oublié que c'était aussi beau. C'est un autre regard posé sur la région. Conçus et réalisés par Laurent Azéma et la société Digivision, ces petits films font apparaître, ou réapparaître les merveilles du patrimoine régional.
La campagne de promotion, d'un coût d'1,2 million d'euros, va être menée en France et à l'étranger. Son but ? « Augmenter la fréquentation touristique, élargir le temps de saison pour garantir et pérenniser les emplois », indique Martin Malvy, le président de la Région.
Conduite depuis deux ans, la politique des Grands Sites a accru la notoriété de Midi-Pyrénées. L'économie touristique représente 7 % du PIB régional, et compte 32 000 salariés. Des contrats d'objectifs passés entre la Région, les départements et les collectivités, ont pour but d'unifier et d'améliorer la qualité de services dans les 24 Grands Sites retenus.
Midi-Pyrénées est la quatrième région de France la plus visitée, rappelle Philippe Guérin, le président du Comité régional du tourisme. Un rang à tenir.
La crise économique incite les Européens à revoir leurs programmes de vacances. Selon BVA, 3 millions de Français auraient renoncé à partir cet été. Mais ceux qui ne partent pas en voyage ne renoncent pas forcément à une escapade. La crise pourrait être favorable au tourisme régional. Un coup d'œil, un bol d'air, c'est pas cher.

Les 24 Grands Sites

Les 24 Grands Sites de Midi-Pyrénées sont les suivants : la vallée de la Dordogne, Saint-Bertrand-de-Comminges, Gavarnie, Rocamadour, Conques, Figeac, le pont d'Espagne-Cauterets, Toulouse, Marciac, Flaran-Baïse-Armagnac, le viaduc de Millau, le canal des Deux-Mers, Albi, Saint-Cirq-Lapopie, Moissac, Lourdes, le Pic du Midi, l'Ariège préhistorique, Villefranche-de-Rouergue-Najac, Sorèze-Revel-Saint-Ferréol, Cahors, Cordes, Auch, et Bagnères-de-Luchon.

"Une belle collection"

Rodez est candidate pour devenir le 25e Grand Site de Midi-Pyrénées. Y en aura-t-il beaucoup d'autres ?
Jean-Louis Guilhaumon, vice-président de la Région Midi-Pyrénées.. Pour Rodez, la décision sera prise dans un proche avenir. Nous ne souhaitons pas que cette belle collection de sites rares et d'excellence s'agrandisse trop. On parle des Grands Sites, mais on parle aussi des territoires qui y sont associés.
Après deux ans de classement, quel bilan ?
Je ne sais pas si l'on peut tout attribuer au classement en Grand Site. Mais depuis deux ans, la fréquentation des lieux classés a augmenté de 10 à 20 %. Ce classement a donné envie aux Midi-Pyrénéens de redécouvrir leur patrimoine. Les nouveaux arrivants visitent la région. Les sites touristiques peuvent prendre appui sur l'image de Midi-Pyrénées pour asseoir leur propre notoriété.
Quelles perspectives pour la saison d'été ?
Les turbulences au plan mondial incitent les Européens à séjourner non loin de chez eux. Alors, pour nous, la concurrence se joue entre les pays européens et les régions. Notre stratégie doit offrir des atouts à Midi-Pyrénées.
En Midi-Pyrénées, il y a des Grands Sites, mais pas la mer. Un handicap ?
Non. Nous avons des lacs, des espaces aqualudiques, tout un patrimoine bâti autour de l'eau. L'été, on peut se baigner.

Le tiercé des villes touristiques

Lourdes. Avec six millions de visiteurs chaque année, la cité mariale, dans les Hautes-Pyrénées, fait partie des sites les plus visités en France. Après la tour Eiffel à Paris et le Mont Saint-Michel, Lourdes est l'une des destinations phare en France. La place forte du tourisme religieux. Depuis hier, la saison des pèlerinages a redémarré avec la reprise des processions quotidiennes.
Toulouse. Avec 3,5 millions de visiteurs par an, la Ville rose est une cité touristique. Ne manque qu'une grande expo, l'été, pour attirer davantage de monde. Capitole, Saint-Sernin et Jacobins sont les trois lieux où les visiteurs font une halte. Pour se promener, rien de mieux que les bords de Garonne. Et pour voyager dan
s le futur, la visite à la Cité de l'Espace est incontournable.
Albi et Rocamadour. Classée au patrimoine mondial de l'Unesco début août 2010, la ville d'Albi a vu sa fréquentation touristique dopée. La cathédrale Sainte-Cécile et le musée Toulouse-Lautrec attirent des visiteurs du monde entier.
Rocamadour, dans le Lot, est aussi classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Une très belle étape sur les chemins de Saint-Jacques.



 DOSSIER SABINE BERNÈDE



...

Haut