Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Limoux. Toques et Clochers : que la fête commence !
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

dimanche 17 avril 2011

Limoux. Toques et Clochers : que la fête commence !

évènement

Les hommes de la vigne ont de génération en génération porté la qualité au niveau de l'excellence, ici Émile et Philippe Satgé/Photos DDM, Didier Donnat
Les hommes de la vigne ont de génération en génération porté la qualité au niveau de l'excellence, ici Émile et Philippe Satgé/Photos DDM, Didier Donnat
Cette année ce sont 60 vignerons, et leurs 120 fûts qui porteront les couleurs de Toques et Cochers, sélectionnés sur quatre terroirs. Une histoire d'hommes de volonté et de travail avec la cave Sieur d'Arques.
Il y a des paternités qui ne se discutent pas. Même lorsque certaines sont doubles, voir plurielles. Cette singularité a-t-elle pesé dans le choix du nom de baptême « Toques et Clochers » adopté par la manifestation pour la première fois il y a vingt-deux ans. Une alliance de vignerons, d'œnologues, d'un directeur Alain Gayda, d'un président Pierre Mirc, des hommes chez Sieur d'Arques qui ont fait allégeance à la qualité pour promouvoir la renommée d'un terroir avec une idée évidente, marier les meilleurs vins sous les voûtes de la gastronomie et le patrimoine dans une grande fête. Un rendez-vous bacchusien qu'ils voulaient incontournable. Les meilleurs chefs, sommeliers, des personnes qui pèsent dans la profession comme le négociant Georges Duboeuf, ont accompagné les premiers pas d'un bébé, facétieux et exigeant. Baptisé un jour de grand vent et de pluie en 1989 devant moins d'un millier de personnes à Malras, ils en franchiront le porche 20 ans plus tard, accompagné par 50.000 personnes. Toques et Clochers avait trouvé le chemin de l'excellence et de la popularité. Dans un contexte économique obscurci par les nuages, les chardonnays de Limoux tiennent toujours la vedette à chaque dimanche des Rameaux. Et progressent avec une régularité de métronome, tombant à point nommé pour booster l'ensemble des productions. Coté pile dans l'ombre le restant de l'année, les vignerons bichonnent leurs vignes, observent les rigueurs du cahier des charges, tandis que les œnologues de la cave Sieur d'Arques inventent des couleurs, des équilibres et cette année une nouvelle bulle prestigieuse. Le chardonnay de Limoux part à la conquête du monde. La Chine, même Lula, l'ancien président du Brésil, succombe à ses charmes. Et le peuple de la vigne limouxine grossit, pour écouter battre le cœur d'un nouveau village compris dans l'aire d'appellation qui en compte 41, selon le même schéma : une église restaurée, de la musique plein les rues dans des parfums de viande, de saucisse grillées et de frites. Temple des libations, le chardonnay coule à flots dans les verres des pèlerins d'un jour, célébrant aussi cette année un bijou du gothique languedocien, la basilique de Notre Dame de Marceille, qui abrite depuis un millénaire une madonne noire. Un quartier au nom enchanteur sera à la fête, le Paradou. À une lettre près… On y est déjà ! Les vignerons ont gagné.

La nouvelle bulle de Toques et Clochers

C'est une avancée historique pour la cave Sieurs d'Arques qui présentera dimanche à la soirée de gala, une bulle Toques et Clochers prestigieuse. Il a fallu dix années de recherches, de sélections de parcelles et de vins avec l'équipe des œnologues maison amenée par Gilles Trèmèges, pour finalement être adoubé par le professeur d'œnologie, Denis Dubourdieu, une référence dan s le métier, qui après moultes dégustations à l'aveugle avec de grands champagnes donna le feu vert pour lancer la dive bouteille. 12 000 bouteilles, seulement, seront commercialisées cette année.

2010, millésime d'exception sur les quatre terroirs

Il se murmure que les enchères 2 011 sur le millésime 2 010 devraient être exceptionnelles. On se rappelle le difficile choix des sommeliers début mars, qui pour la première année sélectionnée les fûts par clochers. Une centaine de fûts avait été sélectionnée en 2010, pour la vente aux enchères. En 2 011 ce ne sont pas moins de 120 fûts qui devraient faire grimper les prix dimanche sous le marteau du commissaire-priseur. L'explication vient des caractéristiques du millésime. « 2 010 a connu un hiver pluvieux et froid, suivi d'épisodes neigeux jusqu'en mai. Les sols ont reconstitué leurs réserves hydriques, résistants à la canicule estivale. Pour donner une particularité nouvelle aux terroirs chauds Méditerranéens et à ceux de l'Autan. Une fraîcheur équilibrée dans l'acidité avec des dominantes de poire, d'agrume, soutenue par des notes florales et des bouches puissantes. Les Océaniques possèdent des nez intenses et complexes de fleurs. Les arômes des terroirs Haute Vallée sont plus tranchants avec des notes de pamplemousse dans un bouquet minéral. » affirment d'une seule voix le monsieur vignoble de la cave Sieur d'Arques, Régis Castan et le directeur technique Guilhem Marti. Cette année le célèbre terroir Haute Vallée devrait faire jeu égal avec les terroirs plus chauds dans la vente de dimanche.

repères

Le chiffre : 12 000

BOUTEILLES De bulles TOQUES ET CLOCHERS> Pour une cuvée d'exception. Seront vendues au public après les enchères de Toques et Clochers.
«Les Clochers de Saint Martin, de Saint Couat du Razès, Tourreilles, Malras, Villelongue, Pieusse, Ladern sur Lauquet, Cépie,Saint Joseph de Limoux, Coustaussa, Conilhac de la Montagne.»
Coup de cœur
de la rédaction

F.P. GEC

...

Haut