Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: L'inquétante inflation du nombre des suicides des seniors
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mardi 5 avril 2011

L'inquétante inflation du nombre des suicides des seniors


société


Le nombre de suicides de personnes âgées est, en moyenne, plus élevé dans le département que dans le reste du pays./Photo archives DDM
Le nombre de suicides de personnes âgées est, en moyenne, plus élevé dans le département que dans le reste du pays./Photo archives DDM
En Lot-et-Garonne, la mortalité par suicide est supérieure à la moyenne nationale chez les hommes. Et le tiers de ces morts volontaires concerne les seniors.
Dans « le pays du bien vivre » qu'est, paraît-il, notre Sud-Ouest, nos aînés finissent-ils heureux ? Le nombre connu de suicides chez les seniors ne répondra pas véritablement à cette interrogation tant le sujet reste tabou. Un entrefilet dans le journal relèvera bien de temps en temps la situation d'une personne en « état dépressif », comme cela est encore arrivé dernièrement à Casteljaloux où le corps d'un sexagénaire a été retrouvé, ou à Agen quand une âme désespérée (parfois très jeune) rejoint la passerelle qui enjambe la Garonne. Mais on ne clame pas ces choses-là…
Pour autant, cette pudeur bienvenue ne doit pas contraindre à fermer les yeux sur cette réalité. Si l'on veut parler chiffres, le phénomène de mort volontaire chez les personnes âgées reste statistiquement marginal. Les gendarmes et policiers, régulièrement confrontés à ces situations, n'ont « pas de chiffres à communiquer ».
Pas davantage de données chez les professionnels qui côtoient régulièrement des personnes âgées. « Nous n'avons pas de remontées sur cette question, confirme Alain Fréville, le directeur de la FASSAD, association d'aide à domicile, pas de retours. Les personnes que nous suivons ont des problèmes de dépendance mais nous n'y allons pas tous les jours. »
Chef de service à Pompeyrie, l'antenne du centre hospitalier d'Agen, le docteur Gérard Bury concède avoir eu connaissance de « deux cas en vingt ans ». Le médecin précise toutefois que si les certificats de décès indiquent la cause de ce dernier (maladie, traumatisme, complications d'une pathologie…), ils ne spécifient pas toujours « comment ». Un suicide peut ainsi être classé en mort naturelle. Question d'état d'âme, même chez le rédacteur de l'acte ?
La revue médicale « Prescrire » relevait bien, il y a quelques années, « une hausse préoccupante » du suicide des personnes âgées, mais les derniers chiffres « officiels » de l'INSERM, Institut national de la santé et de la recherche médicale, remontent à cinq ans.
On y apprend toutefois qu'à structure par âge comparable, la mortalité par suicide en Lot-et-Garonne est supérieure à la moyenne nationale chez les hommes et inférieure chez les femmes et chez ces hommes elle est quatre fois plus élevée que chez les personnes du sexe féminin. Ainsi, sur la période 2004-2006, toujours selon l'INSERM, « environ » 63 personnes se sont volontairement donné la mort dans le département chaque année (51 hommes et 12 femmes), dont vingt personnes de plus de 65 ans (15 hommes, 5 femmes). Des chiffres qui restent à actualiser, mais qui sont relativement stables depuis le début des années « 80 ». Avec cette précision qui interpelle : depuis les années 2000, le nombre de décès par suicide est devenu supérieur à celui des décès consécutifs aux accidents de la route.

sos amitié : « prévenir en préservant la liberté »

Bien sûr, les seniors ne sont pas les seuls concernés et « tout le monde » peut éprouver le besoin de contacter le 05 53 66 47 47. Les écoutants de SOS Amitié entendent beaucoup de signaux de détresse, comme le confirme Blaise Quenum, l'un des responsables agenais de l'association, peut-être 20 à 25 % du total des appels, même s'il est difficile de donner des chiffres dans un tel domaine. « Sur la demande de l'intéressé, précise-t-il, on peut saisir un service de secours (SAMU, pompiers), mais encore faut-il que la personne consente à communiquer ses coordonnées .»



...

Haut