Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Prayssac : le blanc s'habille d'or
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mardi 19 avril 2011

Prayssac : le blanc s'habille d'or



Prayssac. « B » La Coustarelle : le blanc s'habille d'or


Caroline Cassot présente le « B » Vigne blanche de La Coustarelle./Photo DDM, Marc Salvet.
Caroline Cassot présente le « B » Vigne blanche de La Coustarelle./Photo DDM, Marc Salvet.
Après 5 ans d'expérimentation, Caroline Cassot met en vente le premier vin blanc du Château La Coustarelle : « B » Vigne blanche bluffe les plus grands critiques et vient de décrocher deux médailles d'or.
Hier, en recevant ses amis et clients au Château La Coustarelle de Prayssac, Caroline Cassot n'était pas peu fière de présenter le fruit de plusieurs années de travail : le « B » Vigne blanche de La Coustarelle. « B », pour blanc. Une première pour cette propriété créée en 1947 et sur laquelle déjà cinq générations ont su investir dans la qualité (depuis 1992, Michel et Nadine Cassot ne commercialisent qu'en bouteilles) et explorer de nouvelles pistes de diversification.
Ainsi, aux nombreuses médailles en vin rouge (35 hectares en AOC), le Château La Coustarelle a élargi sa gamme avec un rosé Malbec (58 hectos en 2010, 70 en 2011), l'an dernier, et donc son tout premier blanc, cette année : 17 hectolitres produits sur 1,5 hectare et commercialisé en seulement 3 000 bouteilles. Le fruit de cinq à six ans de travail et d'un investissement dans un tank à lait.

Objectif : 10 000 cols

« Le B est un blanc demi-sec élaboré à partir de quatre cépages : chardonnay (25 %), la muscadelle (25 %), le chenin (25 %) et le sauvignon (25 %). Ces cépages poussent dans la même parcelle, dans un souci d'unité d'espace et de temps pour la floraison », explique Caroline Cassot, qui ajoute : « Le chardonnay et la muscadelle offrent des arômes fruités, tandis que le chenin et le sauvignon apportent leur caractère et une pointe d'acidité très fraîche. J'ai imaginé ce vin pour des moments festifs comme l'apéritif, ou accompagnant des entrées. »
L'objectif pour les prochaines années est d'atteindre 10 000 bouteilles par an. Avec son « B » Vigne blanche, La Coustarelle rejoint ainsi les châteaux lotois ayant déjà négocié avec bonheur le virage du blanc : Château du Cèdre, Clos Triguedina, Hautmonplaisir, Haute Serre, Troteligotte, Lagrezette, Garinet, Cayx, Belmont, les Grauzils, etc.
La « B » a déjà décroché deux médailles d'or : la première au concours général du dernier salon de l'agriculture ; la deuxième au récent concours des vins de pays du Lot. Et séduit le grand dégustateur-auteur de guides Michel Bettane.
Hier, cavistes, restaurateurs, sommeliers, dont Benoît Lafon (Le Gindraud), élus et journalistes présents à la dégustation ont tout autant été pris sous le charme de ce vin vendu autour de 13 € la bouteille.

BERNARD-HUGUES SAINT-PAUL

...

Haut