Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Fumel : œuvres du peintre Jean GOUJON
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

lundi 13 juin 2011

Fumel : œuvres du peintre Jean GOUJON

Suite aux recherches effectuées par Permiderevershop sur le peintre Jean GOUJON
(1915-1996), précurseur de la peinture fluorescente, nous avons sollicité la Mairie de
Fumel  en Lot-et-Garonne, garante du patrimoine culturel de la ville a organiser très
 rapidement une exposition permanente des 24 tableaux de l'artiste offerts à la ville
par Madame  GIMENEZ en 1999.
Certains responsables attachés à la Mairie se sont engagés à organiser cette exposition.
Nous  souhaitons la présences des médias et des administrés lors de l'inauguration de
celle ci.
Nous avons été contacté par la galerie RAMBAUD qui possède plusieurs œuvres de
 l'artiste (voir informations ci-dessous) ainsi que l'article de la dépêche du midi daté
 du 27/02/1999 sur le don de Madame GIMENEZ à la ville de Fumel.

Source : Galerie RAMBAUD Paris

Jean GOUJON (1915-1996) aimait recevoir ses amis et collectionneurs dans son atelier de Vallauris, à deux pas de Cannes. La Côte d'Azur : c'est dans cette région qu'il a peint de nombreux paysages qui célèbrent la lumière méditerranéenne. Enthousiaste et passionné, son caractère s'exprime avec fougue à travers les paysages ensoleillés de ce sud qu'il aimait tant, où les arbres, les oliviers en particulier, nous interpellent, comme fouettés par la force du mistral.  Les chevaux tiennent aussi une place importante dans cette œuvre chaleureuse,  où exubérance et joie de vivre éclatent à chaque instant. Plus subtils, les thèmes du symbolisme et du mystère se mêlent parfois à ces compositions reposantes, imprégnées d'une poésie vaporeuse, voire d'une suave sensualité (voir à ce propos les tableaux "L'Age 
d'Or" et "La jeune femme au jasmin").
L'Age d'Or
La jeune femme au jasmin
A côté d'une œuvre d'atelier où  il peint des toiles de petit et moyen format, Jean GOUJON réalise des œuvres monumentales sous forme de fresques. En 1954, la ville de Fumel lui demande de réaliser une grande fresque pour illustrer le travail de l'homme, à travers les divers métiers. En 1957, c'est à Vallauris qu' il exécute une autre fresque pour décorer la coupole qui surmonte le chœur de la Chapelle Saint Roch. Dans certaines de ses peintures, Jean GOUJON a intégré la technique de la peinture fluorescente, qui réagit à la lumière noire et donne ainsi à l'œuvre une  dimension inattendue. Parallèlement à ce travail, ses recherches l'ont amené à s'intéresser aux possibilités offertes par le méthacrylate de méthyle, pour obtenir une sorte de matière plastique acrylique, ce qui l'a conduit à réaliser des panneaux décoratifs dans cette matière. En 1999, Suzy GIMENEZ, la compagne de l'artiste, a offert un ensemble  de 
vingt-quatre peintures de Jean GOUJON à la ville de Fumel (Lot-et-Garonne)


PUBLIÉ LE 27/02/1999 | DENIS SLAGMULDER.
Hommage à Jean Goujon
Fumel : Dons de peintures à la commune
http://memorix.sdv.fr/5/www.ladepeche.fr/infoslocales/divers_articles/Lot-et-Garonne/708172142/Position1/SDV_LDM/default/empty.gif/54754e416f5533616942494144557776?rub=fumel%3Adonsdepeinturesalacommune
La mairie de Fumel vient de recevoir vingt-quatre toiles de Jean Goujon, peintre à l'origine de la fresque de la salle des fêtes de la commune. Ces tableaux devraient être exposées de manière permanente.
En 1954, le conseil municipal de Fumel confiait la décoration de la salle des fêtes, au premier étage du bâtiment de l'ancienne poste, à Jean Goujon, un peintre sculpteur qui a participé à la continuité de l'art impressionniste.
Cet artiste a donc réalisé des toiles représentant la vie et l'histoire du Fumélois (le château de Bonaguil au Moyen-Age, une scène de marché, les ouvriers métallurgiques devant un haut fourneau de l'Usine, une scène de vendange, le château de Cuzorn, etc.). Et ces tableaux, sorte de tapisserie contemporaine, ont été accrochées sur les murs de la moitié de la salle des fêtes (du côté de l'estrade, NDLR) pour former une gigantesque fresque qui est, à peu de chose près, demeurée intacte au cours de ses quarante années d'existence.
Artiste et chercheur
Aujourd'hui, Jean Goujon a disparu. Mais son œuvre importante est toujours conservée par les amateurs, preuve que son travail a été reconnu. Il faut dire que l'artiste a, après de nombreuses et longues recherches en utilisant la chimie et la physique de son temps, mis au point diverses techniques. Par exemple la «Palette fluorescente» qui a servi de déclenchement de la troisième dimension sur une surface plane et de la vibration de la couleur, ou encore la «Rénovation de l'art du vitrail : couleur, lumière, vibration» grâce à ses travaux sur la sculpture et les vitraux sur méthacrylate de méthyle.
Et le public intéressé a pu découvrir les œuvres de Jean Goujon un peu partout dans le monde, puisqu'il a exposé, entre 1947 et 1992, aussi bien à Toulouse, Marseille, Paris et Saumur qu'à Cologne, Rome, Zürich, Londres ou encore New- York. Sans oublier le 1er Prix de paysage, le 1er-Prix ministériel en 1935, et ses passages aux Beaux-Arts (à Toulouse, de 1932 à 1936, et à Paris, de 1936 à 1939).
Vingt-quatre toiles à découvrir
Tout cela prouve bien le talent de Jean Goujon. Et la population de l'agglomération pourra découvrir, dans les mois qui viennent, une partie de sa production. Suzanne Gimenez, la compagne de l'artiste, a, en effet, fait don à la commune de Fumel de vingt-quatre toiles, et ce, de manière totalement gratuite.
Actuellement, les toiles sont entreposées dans la commune mais elles devraient être bientôt visibles, une exposition permanente devant démarrer aux alentours du printemps. Le maire André Lautié et ses adjoints sont à la recherche du lieu adéquat. Le public pourra ainsi admirer l'œuvre du décorateur de la salle des fêtes, et lui rendre hommage..


Manuel MACHADO, James SCHILTZ et Jean-Luc ALBINO







...

Haut