Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Espagne et Catalogne Eldorado commercial : la fin d’un mythe ?
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

jeudi 7 juillet 2011

Espagne et Catalogne Eldorado commercial : la fin d’un mythe ?


A L’achat d’alcool est la cause numéro 1 de l’évasion commerciale vers l’Espagne.
A L’achat d’alcool est la cause numéro 1 de l’évasion commerciale vers l’Espagne.  © HARRY RAY JORDAN
Une enquête dévoile que seulement 3 % des achats des habitants des P.-O. sont effectués en Espagne. En tête, l’alcool et les carburants. Les Catalans misent plutôt sur les achats en ligne.

Une bouteille d’alcool sur cinq achetée par les habitants des Pyrénées-Orientales l’est en Espagne. Tel est le résultat, plutôt surprenant d’ailleurs, de la dernière étude menée pour la CCI de Perpignan auprès de 1 260 ménages du département. Alors que les parkings des grandes surfaces de la Junquera regorgent pourtant de véhicules immatriculés 66, la perte commerciale que représente cette évasion vers l’Espagne ne serait donc pas si importante.
Ainsi sur les 2,5 milliards d’euros qu’ont consommés les habitants des Pyrénées-Orientales, seuls 81,2 M€ sont partis en Espagne (soit 3,2 % du montant total des dépenses commercialisables) en 2010.

1. Un taux d’évasion plutôt faible

Ceux qui n’achètent pas dans le département ne se précipitent pas forcément en Espagne. Internet a aussi la côte (voir 2), mais l’évasion commerciale totale hors du département reste faible (9 %) pour un montant total de 218 M€. Les optimistes diront donc que « 91 % des dépenses des habitants des Pyrénées-Orientales restent donc dans le département ».
« Un département comme l’Ain qui subit l’attraction de Lyon est bien au-delà avec un taux de 15 % », explique Gilbert Pla, président de la commission commerce à la CCI. Les trois-quarts des achats hors département concernent des biens non-alimentaires.

2. Internet et la vente à distance devant

En 2010, 40 % des achats hors département des Catalans ont été effectués via des catalogues de vente à distance ou, bien sûr, internet qui a connu un bond fulgurant depuis la dernière enquête (3 % en 2003, 24 % en 2010).
Les achats en Espagne arrivent en deuxième position (28 %), suivis de loin par les autres départements et l’Andorre. L’arrivée d’Ikéa à Montpellier a cependant considérablement modifié les habitudes d’achats des Catalans pour l’équipement de la maison. Le taux d’évasion commerciale vers l’Hérault insignifiant en 2003 est aujourd’hui de 5,6 %, loin devant l’Aude voisine (3,3 %) ou même l’Andorre (4 %).

3 L’alimentaire (et l’alcool) d’abord

Si internet et la vente par correspondance permettent aux Catalans d’acheter des biens d’équipements, 60 % de l’évasion commerciale alimentaire s’effectue au profit de l’Espagne. D’ailleurs 41 % des achats de l’autre côté de la frontière concernent l’alimentaire (lire graphique ci-dessus). Un chiffre en augmentation de cinq points depuis 2003.
Les principaux produits achetés en Espagne sont les vins, apéritifs et alcools (18 %), les carburants (8 %), les produits de beauté (7,6 %) et le prêt-à-porter (3 %). Il suffit d’ailleurs de se rendre dans les supermarchés de la Junquera pour constater que les chariots des Français regorgent de bouteilles d’alcool et de produits de beauté vendus beaucoup moins chers de l’autre côté de la frontière.

4 La Junquera devance le Perthus


Plus accessible depuis l’autoroute que le Perthus, la Junquera est la première destination commerciale des habitants des P.-O. qui choisissent l’Espagne. « La tendance s’est inversée depuis une quinzaine d’années », relève Gilbert Pla. La présence de grandes surfaces spécialisées dans la vente de biens d’équipements pour la maison, mais aussi de larges parkings seraient quelques-unes des explications de ce retournement de situation.

______

Les Basques moins fidèles


Le taux d’évasion commerciale depuis le Pays Basque est plus élevé. Il atteint effectivement un taux de 10,4 %. Deux milliards d’euros sont dépensés par les habitants de cette zone française hors du territoire concerné. 36 % l’est en Espagne (contre 27 % dans les Pyrénées-Orientales). Vins, alcools et carburant sont en tête de liste. Les Landes, département très attractif sur le plan commercial récupèrent 19 % des achats des habitants du Pays Basque alors que chez nous l’Hérault ne capte que 6 % des dépenses.
C’est en fait la vente à distance qui creuse l’écart. Au Pays Basque, elle concerne un achat hors limite du territoire sur quatre contre quasiment un sur deux chez nous.



...

Haut