Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: L'escroquerie sur internet passait par la Ville rose
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mardi 19 juillet 2011

L'escroquerie sur internet passait par la Ville rose


Escroquerie


En virant l'argent à Toulouse, les acheteurs étaient en confiance mais les billets repartaient très vite vers l'Afrique./Photo DDM, illustration
En virant l'argent à Toulouse, les acheteurs étaient en confiance mais les billets repartaient très vite vers l'Afrique./Photo DDM, illustration
Même si on ignore tout des arnaques sur internet, envoyer un mandat cash au Bénin ou en Côte d'Ivoire pour récupérer vélo d'occasion, un appareil numérique dernier cri ou pour réserver un appartement au cœur de Toulouse peut inquiéter. Du coup, pour ne pas perdre un business totalement malhonnête mais très lucratif, un homme domicilié au Bénin avait trouvé une petite main pour rassurer ses interlocuteurs. Il avait recruté via internet cet homme qui régulièrement, allait dans un bureau de Poste de Toulouse récupérer les mandats envoyés en toute confiance par les victimes.Avec internet, l'escroquerie ne connaît pas de frontière. Un Guinéen avait trouvé un intermédiaire à Toulouse pour récupérer l'argent détourné. Le complice s'est fait pincer par la brigade financière.
En l'espace de deux semaines, l'intermédiaire a ainsi récupéré 20 000 €. De l'argent aussitôt transféré vers l'Afrique et depuis perdu à jamais pour les victimes. Les policiers de la brigade financière n'ont en tout cas pas traîné pour mettre la main sur le complice toulousain. Ses passages presque quotidiens aux guichets de la Poste n'ont en effet pas échappé longtemps aux enquêteurs. En revanche, il y a peu d'espoir de retrouver un jour son « employeur » et l'argent qu'il a réussi à escroquer. Son complice, qui avait quitté la prison depuis peu, s'est retrouvé seul en garde à vue et sera poursuivi devant le tribunal correctionnel à la rentrée.

Prudence et méfiance

L'occasion pour le patron de la brigade financière de la sûreté départementale de rappeler quelques règles « de base ». « Se méfier, se méfier et encore se méfier !, annonce ce commandant. Concrètement, quand un vendeur demande à recevoir de l'argent avant d'envoyer la marchandise, il faut se poser les bonnes questions. Encore davantage s'il s'agit de réserver un appartement génial dont le loyer est deux fois inférieur aux tarifs habituels. Quant aux emplois d'intermédiaires, ces petits jobs faciles pour gagner un peu d'argent, attention ! Qu'il s'agisse de récupérer des paquets, de l'argent ou de jouer les boîtes aux lettres… Derrière ces emplois se cache presque à chaque fois une escroquerie. »

 JEAN COHADON



...

Haut