Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Ces vaches qui séduisent la Chine
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

lundi 10 octobre 2011

Ces vaches qui séduisent la Chine


Ariège 

élevage

Des visiteurs venus de loin pour les gasconnes./ Photo DDM, Fl. R.
Une délégation d'étudiants chinois et un professionnel chilien hier sur les pentes du Prat d'Albis pour découvrir les Gasconnes. Une race qui séduit.
Des visiteurs venus de loin pour les gasconnes./ Photo DDM, Fl. R
« Ici les animaux ont l'air heureux, ils sont propres et bien soignés. En Chine ce n'est pas le cas. Il y a trop d'animaux sur des espaces trop restreints ». Ce constat Jing Jing Jia n'a pu que le faire, hier après-midi, tant le soleil brillait et le calme régnait sur les hauteurs du Prat d'Albis. Jing Jing Jia est interprète français-chinois et accompagne six étudiants de l'université agricole de Pékin, âgés de 19 à 23 ans, spécialistes en sciences animales et venus se renseigner l'élevage du bovin à viande en France. Après avoir découvert le site de Villeneuve-du-Paréage hier matin, ils ont vu les animaux « en liberté » sur les hauteurs de Foix avant de terminer leur séjour ariégeois chez Yves Eychenne à Loubens. « Rien n'est pareil avec les méthodes que nous utilisons chez nous, avoue un de ces étudiants. Il n (y a guère que pour la collecte de semences que nous procédons de la même façon ». Et puisque l'Ariège était internationale, hier, Gustavo Martineau s'était joint au groupe pour la visite. Ce Chilien travaille pour Cersia, exportateur de génétique animale, dont le responsable, Denis Reynaud nous confiait hier tout l'intérêt qu'il porte aux gasconnes : « Cela fait moins de 10 ans que nus avons introduit des Gasconnes au Chili. Il se trouve qu'elles s'acclimatent très bien à la Cordillère des Andes. Elles sont d'ailleurs parmi les seules races adaptées à ce relief. Actuellement nous poursuivons un travail d'amélioration génétique pour être encore davantage opérationnels ».
Des universitaires de Pékin, aux chercheurs de Santiago, hier, sur les hauteurs de Foix, chacun parlait sa propre langue, mais tous n'avaient en tête qu'une seule chose : la Gasconne est une belle race et peut avoir un avenir peut-être bien loin de sa Gascogne natale.

J.-CH. THOMAS

...

Haut