Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Ils ont inventé le dentifrice sans eau ni brosse
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mardi 11 octobre 2011

Ils ont inventé le dentifrice sans eau ni brosse


Ils ont inventé le dentifrice sans eau ni brosse

économie

La société PharmMatt vient de décliner son dentifrice à croquer en gamme « nature »./Photo DDM Xavier de Fenoyl
Michel et Corine Bourdoncle, deux habitants de Balma ont lancé en 2005 le premier dentifrice nomade. Frescoryl est aujourd'hui vendu dans une dizaine de pays.
La société PharmMatt vient de décliner son dentifrice à croquer en gamme « nature »./Photo DDM Xavier de Fenoyl
Un dentifrice sans eau ni brosse. C'est l'idée qui a germé dans les têtes de Michel et Corine Bourdoncle en 2005. Le concept a pris. Il se décline aujourd'hui en une gamme de dix produits développés par la société familiale PharmMatt basée à Balma. « On était dans un avion vers l'Afrique du Sud. On avait pris six mois de congés sabbatiques, on cherchait une idée pour changer de vie. On a constaté qu'on grignotait souvent dans les vols long courrier, qu'on n'avait pas toujours envie d'aller se laver les dents dans les toilettes du fond de l'avion mais qu'on n'aimait pas non plus arriver avec le goût du poulet aux épices dans la bouche », explique Michel Bourdoncle, 49 ans. Pharmacien de formation, responsable d'entreprises dans le domaine de la restauration pendant trente ans, le Balmanais met au point Frescoryl, le premier dentifrice sans eau ni brosse en collaboration avec la faculté de chirurgie dentaire de Toulouse. Une poudre comprimée, fabriquée à Barcelone et Bruxelles et conditionnée dans le Doubs. Avec les mêmes ingrédients que le dentifrice classique, le comprimé se croque et s'utilise avec la langue en guise de brosse.
Sa femme Corine, commerciale dans le secteur bancaire, le rejoint rapidement au sein de la TPE (très petite entreprise). PharmMatt ne propose plus seulement des monodoses pour les plateaux de Servair. Dès 2007 Frescoryl se décline en paquets pour les particuliers dans les pharmacies, bureaux de tabac, grandes et moyennes surfaces. La société gagne un prix européen avec sa gamme dédiée aux fumeurs, se lance dans les produits « nature » et s'étend au marché international (dix pays dont la Belgique, l'Espagne, l'Italie, l'Ukraine et la Biélorussie). « Nous avons créé un marché de niche, entre le dentifrice et la confiserie rafraîchissante », lance le couple qui devrait terminer 2011 juste en dessous de son objectif. « On voulait atteindre un chiffre d'affaires de un million d'euros mais l'année avait mal démarré. Nous sommes une TPE type, qui doute quand ça ne va pas et met tout son enthousiasme dans cette aventure. On a pris des risques mais je suis prêt à recommencer, à reprendre les ateliers de découpage familiaux pour dessiner le logo ». Parents de deux filles âgées de 5 et 16 ans, Michel et Corine Bourdoncle ont établi leur bureau dans une annexe de la maison familiale. Ils le partagent avec le club d'athlétisme de Balma dont ils sont le président et la trésorière. Et où ils puisent leur combativité.

Un kit pour les gardes à vue

La marque PPP (Petits produits pratiques) est née au printemps 2011. En lisant un article sur la réforme de la garde à vue, Michel et Corine Bourdoncle ont eu l'idée de proposer leur dentifrice nomade aux gendarmeries. « L'idée a plu : la brosse à dents, laissée entre certaines mains, pouvait se transformer en arme », expliquent-ils. Leurs pochettes bleues (mouchoirs, dentifrice à croquer, lingettes) et roses (avec serviettes hygiéniques pour les femmes) ont séduit les militaires. Leur centrale d'achat a acheté 200 000 kits.

EMMANUELLE REY

...

Haut