Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Lot-et-Garonne, nouvelle terre du porno ?
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

samedi 8 octobre 2011

Lot-et-Garonne, nouvelle terre du porno ?


Thézac. Micmac autour d'un film X tourné au gîte

Jean-Claude F., propriétaire du gîte, dans la chambre dite du baldaquin./ Photo DDM, Morad Cherchari.
Jean-Claude F. prétend découvrir que son gîte a servi de décor à quatre films X, tournés à son insu. Il pensait avoir loué, comme d'habitude, à un groupe.
Jean-Claude F., propriétaire du gîte, dans la chambre dite du baldaquin./ Photo DDM, Morad Cherchari.
On savait que l'amour était dans le pré. Jean-Claude F., lui, ignorait qu'il était aussi dans son gîte. A 76 ans, le propriétaire du domaine, havre de paix, posé sur un caillou marbreux au sortir du petit bourg de Thézac, n'en revient toujours pas.
L'histoire commence lorsqu'en début de semaine une société de films X, Alkrys productions, entendant faire la promo de son dernier DVD « Dan Quichotte », se vante d'avoir tourné ce film et 3 autres précédemment en terres lot-et-garonnaises. Le communiqué, opportunément intitulé « Lot-et-Garonne, nouvelle terre du porno ? », précise même le lieu du tournage du remake version « hard » du chevalier à la triste figure :  Thézac .
Ainsi le village ne doit plus sa réputation qu'au seul vin du Tsar ». Après enquête approfondie, un précédent opus, « Marie Noëlle », est bien diffusé en ce mois-ci sur les antennes d'une chaîne cryptée : il a déjà pour décor le sunommé gîte. Où l'on reconnaît parfaitement les extérieurs mais aussi le lit à baldaquin, la baignoire en bois, l'imposante cheminée ou les canapés, autant de décors se prêtant à l'imagination débridée et aux prouesses des acteurs, des actrices et du metteur en scène.
Lequel, Christian Lavil, 62 ans, natif de Périgueux, naguère étudiant à Bordeaux et Toulouse, connaît donc bien la région : « On n'a pas de mal à louer des décors. On démarche les propriétaires qui nous donnent souvent leur accord, faute de quoi on ne tourne pas ».

« ILS SONT GONFLÉS ! »

Et c'est là qu'est l'os. Jean-Claude F., lui, est tombé de l'armoire lorsque, mardi, on lui a appris que son gîte avait servi de décor à quatre films pornos. Il faut dire qu'en cette vieille demeure protestante, comme le dit le poète, « tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté ». Jean-Claude, l'Alsacien aux faux airs de Claude Rich, a quitté en 1973 sa florissante entreprise de sondages, qui l'emmenait aux quatre coins du globe, pour un retour à la terre, en Lot-et-Garonne. Il coule des jours heureux et calmes, entouré de son épouse et de « Léon », le paon blanc qui gambade en liberté et vole les croquettes des chats.
Le propriétaire se souvient parfaitement avoir cédé les lieux une première fois, il y a deux saisons, à « Orginale », une société basée à Tallin, en Estonie, avant de les louer une nouvelle fois en mai dernier : « Ce sont des gens très sympathiques, très polis. Ils m'avaient demandé l'autorisation de filmer les intérieurs, ce que j'avais accepté mais je n'étais pas au courant de la nature du film. Sinon j'aurais refusé tout net, je ne veux pas que l'image de mon domaine soit associée à l'industrie porno ». Mi-offusqué mi-amusé, le propriétaire est beau joueur : « Je ne leur en veux pas, je n'ai pas l'intention de leur faire un procès. Simplement je ne leur louerai plus ».
Et Thézac ne devra de nouveau plus sa notoriété qu'au seul vin du Tsar.

Thézac, havre de paix

C'est un vieux manoir à l'écart du petit bourg de Thézac au nord du Lot-et-Garonne et dont les plus anciennes parties datent de la fin du XIIIe siècle, quand le seigneur Gaubert de Thézac signa le rattachement de l'Aquitaine au royaume de France. En contrebas, un hameau de vignerons, entièrement restauré pour former deux gîtes magnifiques de 28 et 12 places. Un entrelacs de pièces charmantes, de pierres dorées, de poutres apparentes, une enfilade de chambres et de recoins. C'est cette merveille de gîte, avec piscine, que Jean-Claude F. loue à la semaine. « Vue la capacité, on a beaucoup de groupes, de familles. On a même une clientèle d'adeptes de jeux de rôles : ils suivent des scénarios et reconstituent sur un week-end la vie des hommes des cavernes ou du XVIIe siècle ».

le réalisateur

« Il savait de quoi il s'agissait »

Christian Lavil se remettait de la soirée de lancement du DVD de «Dan Quichotte», jeudi soir au musée de l'érotisme à Paris, lorsqu'il nous a répondu hier par téléphone. Le réalisateur, 62 ans, périgourdin d'origine, a une longue expérience dans le domaine du X. «Je ne peux pas me permettre un procès : tous les propriétaires des décors dans lesquels nous tournons nous signent une décharge, en français et en anglais. Le signataire déclare, noir sur blanc, «connaître le caractère pornographique» du tournage. Ce document fixe la contrepartie financière et précise également que le propriétaire donne son accord pour la diffusion de l'œuvre sur tous supports, dont internet, la télévision ou les DVD et qu'il ne pourra demander de contreparties ultérieures sur l'exploitation des images. C'est ce document que le propriétaire du gîte de Thézac a signé et que j'ai en ma possession. Il savait donc de quel genre de film il s'agissait quand il nous l'a loué. »


JÉRÔME SCHREPF



...

Haut