Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Une croisière écolo pour suivre les déchets du tsunami japonais
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

samedi 15 octobre 2011

Une croisière écolo pour suivre les déchets du tsunami japonais



Une association écologique propose de prendre le large en
suivant les déchets à la dérive depuis le tsunami dévastateur de mars 2011

Envie de dériver dans une mer d'ordures et de débris ? Une association de lutte contre la pollution marine propose aux «aventuriers écologistes» de s'embarquer à la suite des déchets emportéspar le tsunami au Japon. A partir du 1er mai 2012, le Sea Dragon (Dragon de la Mer), un yacht de 22 mètres, va naviguer pendant deux mois dans l'océan Pacifique Nord au milieu de la "soupe plastique" laissée par le tsunami qui a dévasté le Japon en mars 2011.


La croisière est organisée par 5 Gyres Institute et Algalita Marine Research Institute, deux associations de lutte contre la pollution en mer par le plastique. «Nous allons suivre les mêmes courants qui transportent les briquets jetables, les bouchons de bouteille, les jouets et toutes les matières plastiques emportées par le tsunami», indique mercredi le chef de l'expédition Marcus Eriksen.

Neuf places disponibles

Neuf places sont disponibles sur le bateau, qui effectuera son voyage en deux étapes : la première (13.500 dollars par personne) partira des Iles Marshall vers un secteur du Pacifique nord appelé la «grande zone d'ordures du Pacifique». La seconde (15.500 dollars) ira vers l'est du Japon à Hawaii, vers le secteur surnommé «la plaque des déchets du tsunami japonais».

Les participants devront mettre la main à la pâte et aider à la navigation et aux recherches. «Il est intéressant de comprendre la vitesse à laquelle se déplacent les déchets plastiques, la vitesse de leur décomposition, l'impact sur la faune et la flore marine et s'ils transportent des espèces étrangères», disent les organisateurs.

25 millions de tonnes d'ordures à la dérive

En juin dernier, l'association écologiste française Robin des Bois avait affirmé que le tsunami qui avait suivi le séisme de magnitude 9 au Japon, avait emporté un total de déchets - voitures, avions, citernes de produits chimiques, etc - estimé à 25 millions de tonnes. Celles-ci, assure l'association, devraient dériver pendant dix ans et provoquer d'énormes dégâts sur l'environnement marin.

http://fr.kgbpeople.com/?ref=6afdc17
...

Haut