Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Des sangliers dévastent un cimetière
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

lundi 28 novembre 2011

Des sangliers dévastent un cimetière

Des sangliers dévastent un cimetière de Cahors

Croix, plaques et pots de fleurs ont été renversés, la terre
 retournée. La police a constaté les dégâts. /Photo DR.

Vive émotion à Cahors où des sangliers se sont glissés sous le grillage du cimetière de Cahors-nord et ont retourné une grande partie du terrain dont une quinzaine de tombes en pleine terre.


Moins de dix jours après le périple d'un sanglier dans le centre ville de Toulouse, c'est à Cahors que ces animaux ont provoqué une vive émotion, hier.


En fin d'après-midi, une personne venue se recueillir sur la tombe d'un proche, au cimetière nord, en périphérie de la ville, a alerté le commissariat de police. Affolée à la vue de nombreuses tombes dévastées, cette personne avait immédiatement songé à des profanations volontaires.


Sur place, les policiers ont constaté des traces de sabots de sangliers, et le grillage d'enceinte soulevé à plusieurs endroits.


Le sol d'une grande partie du terrain avait été retourné. Mais aussi une quinzaine de tombes en pleine terre, dont les croix, les plaques et les pots de fleurs avaient été renversés.
"Un grillage est trop léger"


La présence de sangliers aux abords de Cahors est permanente : « On se rend compte que Le sanglier se rapproche de la ville. La frontière entre l'urbain et le rural est de moins en moins étanche. Cahors est une agglomération comprenant des collines, des bois. Le mitage des habitations rend cette question actuelle, que nous prenons en compte », indique la mairie de Cahors, soulignant avoir sollicité la fédération de chasse concernant un autre dossier de sangliers ayant provoqué des dégâts dans une combe de la ville.


Ce que confirme Serge Gay, vice-président de la fédération départementale des chasseurs du Lot : « Nous avons renvoyé la collectivité vers la société locale de chasse. Mais il est toujours délicat d'organiser des battues en zone semi-urbaine. Or, la végétation dans les lotissements non construits, notamment les ronces, est idéale pour les sangliers. Reste qu'il faut une véritable protection étanche autour de lieux tels que les cimetières. Avec un mur et un portail, les sangliers ne peuvent pas passer. Un grillage est trop léger ».


Des travaux seront donc nécessaires au cimetière nord de Cahors pour que de tels dégâts sur des sépultures ne puissent pas se reproduire.
http://fr.kgbpeople.com/?ref=6afdc17
...

Haut