Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: La flamme verte du château de Mons
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

jeudi 17 novembre 2011

La flamme verte du château de Mons

Condom. La flamme verte du château de Mons

tradition

Alain Massabie va accueillir ses hôtes auprès de l'alambic à partir de vendredi./Photo DDM, J.Roumégoux.Alain Massabie va accueillir ses hôtes auprès de l'alambic à partir de vendredi./Photo DDM, J.Roumégoux.
Cela fait quatre ans maintenant que le château de Mons salue la Flamme de l'Armagnac sur un mode gourmand. Une manière de se démarquer des nombreuses initiatives qui célèbrent la distillation, ce temps fort de l'après vendanges en Gascogne, et de mettre en avant ses atouts. « Outre les approches historiques et techniques du travail de la vigne et de la distillation de l'armagnac, qu'assure notre maître de chai, Jean Mora, avec le distillateur Philippe Gironi, nous jouons la carte de la gastronomie avec des menus d'accords mets-vins » explique le directeur du château, Alain Massabie. Le temps d'une soirée, d'une journée ou de tout un week-end, à partir de vendredi, le public sera accueilli près de l'alambic. Une formule qui séduit un public venu de tout Midi-Pyrénées et d'Aquitaine, mais aussi de PACA, et les gourmets locaux qui s'offrent déjeuner ou dîner à deux pas des chais. Un produit d'oenotourisme comme le château de Mons entend les développer en s'appuyant sur sa structure d'hébergement. Un outil que la Chambre d'agriculture, propriétaire du site depuis 1963, s'apprête à entièrement réhabiliter, sur un mode vert. « Les travaux ont déjà débuté pour installer une nouvelle chaudière à bois. Ils vont se poursuivre jusqu'en mars pour installer de nouvelles portes et fenêtres, une isolation globale et une ventilation à double flux » détaille Alain Massabie. Cette modernisation écologique permettra en outre aux 28 chambres de l'établissement d'atteindre un niveau de confort digne d'un hôtel de 2 voire 3 étoiles. « En 2013, suivront l'aménagement d'une salle de 120 m2 dédiée à l'oenotourisme et le lancement des six parcours dans les vignes, puis une salle de congrès de 300 m2 sera construite». D'importants investissements que justifient les résultats de la structure auprès d'une clientèle de groupes et de séminaires. Un taux d'occupation de 50 % à l'année (80 nuitées/jour en juillet et août) que le directeur entend accroître en misant sur le floc, les vins Côtes de Gascogne et l'armagnac, un trio propre à la région, cultivé au château de Mons.

http://fr.kgbpeople.com/?ref=6afdc17
...

Haut