Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Électricité : vers une hausse de 30 % ?
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

jeudi 19 janvier 2012

Électricité : vers une hausse de 30 % ?


Électricité : vers une hausse de 30 % ?

Consommation

Les tarifs de l'électricité en France pourraient augmenter 6 % par an./ Photo PQRLes tarifs de l'électricité en France pourraient augmenter 6 % par an./ Photo PQR
Le débat revient avec insistance. En mars dernier déjà, EDF aurait proposé au gouvernement un dispositif visant à augmenter les prix de l'électricité pour le consommateur de 5,1 à 6,5 % par an sur cinq ans, dans la perspective de l'ouverture à la concurrence. À l'époque, le ministère de l'Énergie n'avait pas confirmé, préférant s'attacher à la défense du pouvoir d'achat des Français.
Mais les propos rapportés hier de Philippe de Ladoucette, président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) confirment qu'une telle augmentation n'est pas abandonnée. « Sans modification de la réglementation existante », les tarifs de l'électricité en France pourraient bondir de 30 % d'ici à 2016, soit 6 % par an par rapport au prix de marché de 2012. Une perspective dans laquelleles investissements obligatoires pour le parc nucléaire vieillissant, les chantiers du futur EPR et du centre de stockage de déchets à Bure beaucoup plus onéreux que prévu, pèsent lourd.

10 À 15 MDS€ POUR LE NUCLÉAIRE

Dans le détail, Philippe de Ladoucette prend pour hypothèse un doublement d'ici à 2016 de la Contribution au service public de l'électricité ; une progression équivalant à l'inflation du tarif auquel EDF revend une partie de son électricité nucléaire à ses concurrents ; une hausse de 2 % hors inflation du tarif d'acheminement de l'électricité et une inflation d'environ 2 % par an.
« Pour la CRE, cette augmentation inclut les 10 à 15 milliards d'euros de travaux exigés sur les centrales par l'Autorité de sûreté nucléaire pour tenir compte de la catastrophe de Fukushima » a-t-il dit.
Dans ce scénario qui peut encore être évité si le gouvernement envisage de modifier la réglementation actuelle, le mythe de l'électricité nucléaire pas chère s'écroule. Selon les chiffres recueillis depuis 2008, par l'Agence européenne des statistiques, l'électricité a baissé de 1,7 % en Angleterre ces trois dernières années pendant que les tarifs augmentaient de 40 % en Espagne, 12,8 % en moyenne en Europe et 14,1 % en France. Le futur proche ne dément pas la tendance : d'ici au 30 juin 2012, la facture d'électricité des ménages de l'Hexagone flambera de 2,9 %.

25% vendus à la concurrence

Depuis le 1er juillet, Poweo, Planète Oui ou encore Direct Energie profitent d'un accès plus large à la production d'énergie nucléaire de l'opérateur historique. La loi prévoit en effet la possibilité de leur accorder 25 % de l'électricité produite par EDF, soit environ 100 Terawattheures. La réforme a entraîné la mise en place d'un système de régulation, fixant les prix de l'électricité vendue par EDF à ses concurrents : 40 euros le mégawatt heure.


http://fr.kgbpeople.com/?ref=6afdc17
...

Haut