Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: les essais nucléaires dans le sud du Sahara et en Polynésie
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mercredi 15 février 2012

les essais nucléaires dans le sud du Sahara et en Polynésie

La candidate écologiste à l'élection présidentielle s'est prononcée pour l'ouverture des archives militaires et la levée du secret défense sur les essais nucléaires réalisés dans les années 50 et 60. Il y a 51 ans avait lieu le premier essai aérien français, dans le Sahara. 


Eva Joly souhaite faire la transparence sur la réalisation des essais nucléaires français dans le Sahara et en Polynésie
Ce serait “un cadeau” de la France pour le 50e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie
Moruroa e tatou demande “la vérité et la justice” pour les victimes algériennes

La candidate Europe Écologie-Les Verts à l'élection présidentielle, Eva Joly, s'est prononcée pour l'ouverture des archives militaires et la levée du secret défense “sur les essais nucléaires dans le sud du Sahara et en Polynésie” dans les années 1950 et 60.

Invitée ce dimanche de l'émission politique Le Grand Jury, Eva Joly a déclaré : “Aujourd'hui, les Algériens ne savent pas où sont enterrés les déchets de ces essais. Il me semble que le temps est venu d'ouvrir nos archives militaires, de lever le secret défense sur les essais nucléaires dans le sud du Sahara et en Polynésie pour restituer à la population ces informations qui sont importantes”. La candidate EELV a souhaité que ce soit “notre cadeau, notre décision pour les 50 années de l'indépendance algérienne”, qui sera célébrée le 18 mars 1962.

Moruroa e tatou se souvient de son côté d'une autre date anniversaire : il y a 51 ans, le 13 février 1960, était tiré le premier essai nucléaire français, dans le ciel de Reggane, dans le Sahara.
Dans un communiqué, l'association de défense des victimes des essais nucléaires français en Polynésie raconte l'absence de protection des populations environnantes lors des quatre bombes aériennes qui ont explosé en 1960 et 1961: “Les habitants n’avaient ni abris ni blockhaus pour se protéger, pas plus, d’ailleurs, que les soldats français de la base de soutien aux essais nucléaires. Ils n’avaient que leurs bras pour protéger leurs yeux et que leurs seuls vêtements en guise de tenue de protection contre les radiations”.

Moruroa e tatou explique qu'une avocate du barreau d'Alger a fait réaliser des expertises sur des photos de mannequins qui avaient été exposés autour du point zéro de l'explosion. “L'avocate conclut que ces pseudo-mannequins étaient en fait des corps humains, vraisemblablement ceux de prisonniers du FLN”, affirme Moruroa e tatou qui “se joint aux associations et aux victimes algériennes pour demander “la vérité et la justice sur ces expériences qui ont porté de si graves atteintes tant à leur santé qu’à leur environnement”.
Serge Massau, avec AFP




...

Haut