Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Thiéfaine et Ringer, le triomphe de deux voix singulières
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

dimanche 4 mars 2012

Thiéfaine et Ringer, le triomphe de deux voix singulières


Victoires de la musique. Thiéfaine et Ringer, le triomphe de deux voix singulières


Catherine Ringer
et Hubert-Félix Thiéfaine :
 trois « Victoires » à eux deux hier soir.
/Photo AFP
Hubert-Félix Thiéfaine, Catherine Ringer, Izia, Orelsan, Jean-Louis Aubert et Laurent Voulzy font partis des grands gagnant de ces 27es Victoires de la musique. Hubert-Félix Thiéfaine a été doublement récompensé dans la catégorie album de chansons pour son album « Suppléments de mensonge », qui s'est déjà vendu à 110 000 exemplaires, et comme meilleur interprète masculin.
Catherine Ringer, elle, a remporté la Victoire de l'artiste-interprète féminine de l'année, la première de sa carrière. Ses premiers remerciements sont allés à son compagnon Fred Chichin, ancien guitariste des Rita Mitsouko décédé en 2007, « qui m'a tellement aidé et appris de choses ».
Hubert-Félix Thiéfaine a remporté ses premières Victoires en 40 ans de carrière, celle de l'artiste masculin de l'année et celle de l'album de chansons pour "Suppléments de mensonge".
Absent des télés, peu diffusé en radio, peu connu du grand public, "HFT" est cependant capable de remplir les plus grandes salles à chacune de ses prestations et son dernier album "Suppléments de mensonge" s'est vendu à 120.000 exemplaires. Un chiffre de vente substantiel, dont il est coutumier.
 Jean-Louis Aubert a lui aussi été récompensé pour la première fois en 35 ans de carrière par les Victoires, en remportant celle de la tournée de l'année.
 "Je suis comme un enfant qui rapporterait ce prix à son papa", a-t-il déclaré en coulisses très ému, rappelant que son dernier album "Roc-Eclair" avait été déclenché par la mort de son père.
 Autre grande figure un peu oubliée des Victoires, Catherine Ringer a été sacrée artiste-interprète féminine de l'année.
 Emue, Catherine Ringer a confié être "vraiment très heureuse de compter encore pour vous, d'être utile". Ses premiers remerciements sont allés à Fred Chichin "qui m'a tellement aidé et appris de choses".
 En la récompensant, les Victoires de la musique ont salué une des voix les plus singulières de la chanson française, qui a décidé de poursuivre seule l'aventure musicale entamée avec les Rita Mitsouko pour surmonter la douleur de la disparition de Fred Chichin. Le guitariste des Rita Mitsouko et compagnon de l'artiste est décédé fin 2007 à l'?ge de 53 ans d'un cancer fulgurant.
 Accompagnée de son ombre bienveillante, Catherine Ringer a publié l'an dernier son premier album en solo "Ring n'roll" (Because), un bouleversant hymne à la vie et à l'amour.
 Autre grand vainqueur de la soirée, le rappeur Orelsan est reparti avec deux trophées, celui de la révélation du public et celui de l'album de musiques urbaines pour "Le chant des sirènes".
 Cette double consécration de la profession et du public a un goût de revanche pour le jeune rappeur, souvent comparé à l'Anglais The Streets, après la polémique qui avait marqué ses débuts médiatiques.
 Au printemps 2009 des associations féministes et partis politiques s'étaient offusqués des paroles tirées d'une de ses anciennes chansons, "Sale Pute" jugée violente à l'égard des femmes.
 Orelsan, encore poursuivi en justice dans cette affaire, s'était excusé et défendu en expliquant qu'il s'agissait d'une fiction parlant d'un homme trompé.
 Camille, autre grande favorite de la cérémonie avec trois nominations, est en revanche repartie bredouille.
 Fait rare, François Hollande, qui avait publié la veille dans Le Monde une tribune sur Hadopi et la création à l'ère numérique, est venu assister à la cérémonie.
 Le candidat socialiste a provoqué une cohue dans les coulisses où il est allé à la rencontre des artistes et des patrons de labels, dont certains se sont inquiétés de sa volonté de supprimer le loi Hadopi.
 Les Victoires de la Musique ont dû faire face cette année à une concurrence redoutable : celle de "The Voice" sur TF1 dont le premier numéro samedi dernier a réalisé une audience record, avec plus de 9 millions de téléspectateurs.
 C'est la première fois qu'une émission de variétés était programmée face à la cérémonie, alors que les Victoires sont une des rares vitrines dont bénéficient les jeunes artistes à la télévision, ont regretté les organisateurs.
Vanessa Paradis et M ont quant à eux remporté la Victoire du vidéo-clip de l'année pour « La Seine », réalisé par Bibo Bergeron. La chanson est extraite de la bande-originale du film d'animation « Un monstre à Paris », réalisé par Bibo Bergeron et dans lequel Vanessa Paradis et M prêtent leurs voix aux personnages principaux.
Quatre artistes faisaient figure de favoris avec trois nominations chacun : Catherine Ringer, Hubert-Félix Thiéfaine, Camille (qui n'a rien remporté) et le rappeur Orelsan. De nombreux jeunes talents figuraient aussi parmi les nommés : Izia, L, Brigitte (gagnante pour Groupe ou artiste révélation scène), Imany, Shaka Ponk…
Hier soir, les Victoires de la Musique devaient faire face cette année à une concurrence redoutable : celle de « The Voice » sur TF1 dont le premier numéro samedi dernier a réalisé une audience record, avec plus de 9 millions de téléspectateurs.
C'est la première fois qu'une émission de variétés est programmée face à la cérémonie, alors que les Victoires sont une des rares vitrines dont bénéficient les jeunes artistes à la télévision, ont regretté les organisateurs.


...

Haut