Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Boucherie 47 innovation dans la tradition
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mardi 10 avril 2012

Boucherie 47 innovation dans la tradition


Saint-Vite. Boucherie 47: innovation dans la tradition


Didier Roudergues et Stéphane Vincent entourés
par l'équipe de Boucherie 47 du centre commercial Le Mayne
 à Saint-Vite./ Photo Henry Marsat.
Sur la nouvelle zone commerciale du Mayne à l'intersection de la Rocade avec l'axe Liboussou-D102 Tournon, un second magasin (le tout premier locataire d'un bail) vient d'ouvrir à côté de Caseo-Vidal alors même que les travaux de voirie du complexe ne sont pas tout à fait terminés.
Signalétique en grosses lettres rouges sur fond noir, Boucherie 47 est l'aboutissement d'un projet mûri par quatre gars tournant autour de la quarantaine, vivant au pays (Penne, Montayral, Monsempron et Trentels), tous issus des métiers des viandes depuis leur apprentissage et confirmés par un quart de siècle de pratique tant en traditionnel qu'en industriel.

Tradition innovante

Après des cursus différents et des fortunes diverses, une réflexion menée par les patrons Didier Roudergues et Stéphane Vincent, leur a fait dire qu'ils avaient le bon âge, la bonne expérience, la pratique et les bases artisanales cumulées à celles du milieu industriel pour se lancer dans leur propre affaire selon un concept novateur, « gros investissement » auquel Alain Follic et Jean-Luc Roudergues ont adhéré en tant que salariés. D'une surface de 200 m2 dont un magasin de vente de 60 m2 et, le tout visible par les clients grâce à une grande paroi vitrée, autant d'atelier de préparation et découpe dotée de matériel ultramoderne (bras d'affalage indexé sur un rail évitant de charrier de gros poids, scies aériennes et coupe-côtelettes automatiques et sécurisés, chambres froides dernier cri), l'établissement se veut une boucherie « gros, demi-gros et détail aux approvisionnements locaux sélectionnés, pratiquant des prix intéressants basés sur le volume et la qualité des viandes. ».
Le quatuor, validé par un métier bien appris et pratiqué, se veut tout aussi professionnel bien placé qu'il est pour se faire un nom derrière l'enseigne Boucherie 47, une enseigne respectueuse de la tradition… sans barquettes ni sous-vide. Des viandes, volailles et charcuteries comme on les aime chez nous. À terme, deux emplois seraient à pouvoir si ce magasin sait se trouver sa place innovante de simple, vraie et bonne boucherie. H.M.


...

Haut