Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: La blanche d'armagnac
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

vendredi 13 avril 2012

La blanche d'armagnac


Auch. Armagnac : la blanche s'invite en ville

Gastronomie


Les Gersois eux-mêmes connaissent peu la blanche d'armagnac.
/Photo DDM, Nedir Debbiche
Le BNIA présentait hier la blanche d'armagnac, dans le cadre d'un long week-end consacré à la promotion de cette belle méconnue, qui possède le label AOC depuis 2005. Aujourd'hui et dimanche, huit restaurants proposeront des plats coordonnés avec la blanche.
Bravant la pluie, l'alambic de la maison Duffau trônait hier place de l'hôtel de la ville. Autour de lui, des pancartes mentionnaient la dégustation en cours quelques mètres plus bas : « Retrouvez la blanche d'armagnac à la maison de Gascogne.»
Cette célébration de la blanche d'armagnac est une première édition, édition qui pourrait devenir, selon le maire d'Auch Franck Montaugé, « un rituel du calendrier auscitain » à chaque début de printemps.
« Je ne connaissais que de nom » confie Monique, 68 ans, l'air presque penaud. Pourtant la blanche, aussi vieille, par définition, que l'armagnac lui-même, possède des saveurs fruitées étonnantes. « Plus qu'un marché spécifique, la blanche créé de nouveaux moments de consommation, rapporte Pierre Tabarin, président du Bureau national interprofessionnel de l'Armagnac (BNIA). La blanche se déguste en apéritif, en cocktail, mais aussi au moment du repas, avec certains mets comme le poisson fumé ou la poire. »
Les trentenaires sont visés
Considéré comme un produit à fort potentiel, notamment pour les acheteurs à partir de 30 ans, la blanche cherche à présent à se créer une notoriété. Si 12 000 bouteilles de blanche d'armagnac sont agréées chaque année, la production pourrait s'étendre rapidement. Produit de qualité, la bouteille se vend environ 25 €. Pour qu'elles soient facilement identifiables, les producteurs ont choisi de vendre des bouteilles quasi semblables.
Cette mise en avant de la blanche témoigne des possibilités d'évolution que possède encore l'armagnac. Reste que sa production ne constitue encore qu'une partie infime, moins de 1 %. « Ce sont les professionnels comme les cavistes qui peuvent contribuer à la faire connaître », rappelle Jérôme, de la maison Delord.
La blanche d'armagnac sera mise à l'honneur dans huit restaurants ce week-end : l'Hôtel de France, Le Daroles, l'Hôtel de France, l'Italien, le Café Gascon, la Table d'Oste, l'Irish Corner et au Papillon de Montaut-les-Créneaux.

L'important marché des alcools blancs

« Le marché des alcools blancs est très important » rappelle le président du BNIA, Pierre Tabarin. Leur couleur en fait des alcools parfaits pour permettre aux barmen toutes les excentricités dans les cocktails. En tête de gondole, la vodka pavane, mais la blanche d'armagnac a des atouts non négligeables. « Nous commençons à avoir un petit réseau de distribution aux États-Unis, explique Jérôme Delord, de la maison productrice d'armagnac Delord. Les Américains adorent les cocktails et apprécient la blanche pour ses notes fruitées naturelles ».



...

Haut