Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Le Brulhois descend à AGEN
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

jeudi 3 mai 2012

Le Brulhois descend à AGEN


Du 12/05/2012 au 13/05/2012

Agen. Le Brulhois descend à la ville

Les 12 et 13 mai à Agen


Joël Carcenac, Jean Prouzet (Actour 47) et Christian Guérin unis
pour une première fête du Brulhois en ville./Photo Jean-Michel Mazet.
Pour fêter dignement l'appellation AOC décrochée l'an dernier, pour mieux se faire connaître aussi, les vignerons du Brulhois débarquent en ville samedi 12 et dimanche 13 mai.
Agen ville rouge, et ville rosé aussi. Sans attendre l'issue du second tour de la présidentielle dimanche, les dirigeants du Brulhois ont décrété que la cité serait bicolore. Pendant deux jours, les 12 et 13 mai, le Brulhois se met en quatre pour séduire, se faire connaître et célébrer la première année de l'appellation d'origine contrôlée (AOC) obtenue l'année dernière.
Un samedi en ville, un dimanche dans les vignes, chez les vignerons (lire le programme ci-contre). C'est l'articulation choisie par Joël Carcenac, celui qui préside aux destinées de ce vignoble méconnu quand il devient vin de pays Côtes de Brulhois en 1978, puis VDQS en 1984. 1978-2011, 33 ans à creuser le sillon d'un vin « qui parle suffisamment aujourd'hui, qui est même devenu une identité de pays. » La preuve pour Joël Carcenac, « une vingtaine de communes portent désormais la mention Pays de Bruilhois. C'est un signe ! »
Dans ces communes de Lot-et-Garonne et de Tarn-et-Garonne, le Brulhois c'est aujourd'hui 200 ha, 50 vignerons, et un million de bouteilles de rouge et de rosé. C'est aussi 35 % des volumes de production commercialisés à l'export, vers la Belgique, le Québec, le Japon… « On a le sentiment que l'AOC nous a permis d'accéder à la notoriété au lendemain de la notification. » Cette appellation oblige à des devoirs aussi, ceux « d'un cadre resserré et de contrôles plus draconiens », estime Christian Guérin, le directeur des Vignerons du Brulhois, la cave coopérative.

PLACE AU SOLEIL

L'AOC, un levier, un outil pour permettre au Brulhois de se faire une place au soleil au sein des appellations du coin. Ses dirigeants comptent avant tout « sur le terrain, sur les partenariats, sans oublier les cépages et la différenciation ». Cépages, au nombre de sept, qui font la tipicité du Brulhois : merlot, tannat et cabernet franc comme socle du vin, mais aussi cabernet sauvignon, fer servadou, labourios et malbec.
Pour une place au soleil encore, les vins de Brulhois comptent beaucoup aussi sur Sud-Ouest France, la nouvelle bannière du tourisme pour les deux régions Midi-Pyrénées et Aquitaine. « On veut bien servir de mascotte », glisse Joël Carcenac. « Il faut toujours être prophète en son pays. Le public ne demande qu'à tendre la main. » L'opération commando menée à Agen ne serait ainsi qu'un précédent.

Trois boulevards

L'opération menée par le Brulhois se déroule samedi sur la partie piétons du boulevard de la République à Agen. Trois boulevards, du vin (dégustation) , des saveurs, et des spectacles.
Dès 11 heures, parade de Bacchus, puis des concerts de rue. Le lendemain dimanche, portes ouvertes dans sept chais en Lot-et-Garonne et chez les voisins de Tarn-et-Garonne. Difficile de se perdre, un parcours balisé est prévu pour aller à la rencontre de ces vignerons.
Ce week-end sera l'occasion de découvrir les trois premières étiquettes AOC de l'appellation, Grand Chêne (rosé 2 011) et 1 808 (rosé 2011), 1808 (rouge 2010).


...

Haut