Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Le 13ème festival de l'ortie
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

dimanche 20 mai 2012

Le 13ème festival de l'ortie


La ruée vers l'ortie

Festival


L'association Festi Séounes propose le 13e Festival de l'ortie jusqu'à ce soir
La tarte à l'ortie, voilà une recette qu'on piquerait volontiers. Mais il ne s'agit là que de l'une des multiples « sauces » à laquelle se décline jusqu'à ce soir, la reine des urticacées à la Sauvetat-de-Savère. Et comme notre fameuse ortie est du genre partageur, elle partage l'affiche de ce « festival » au charme si singulier avec d'innombrables cousines végétales, aux noms à tomber par terre comme ce « romarin rampant », ou qui font saliver comme cette « menthe banane ».

En crèmes, en huiles, en gâteaux, en bijoux…

En crèmes, en huiles, en gâteaux ou en confitures, aromatiques ou médicinales, toutes les plantes sont à la fête au fil de ces étals qui assiègent la petite église plantée au cœur du village. L'occasion de découvrir que ces végétaux plus ou moins miraculeux se retrouvent aussi dans des endroits où on les attend beaucoup moins, comme notre lit : sous la forme, par exemple, de cette « mousse viscoélastique » qui rembourre un matelas sur lequel on pourra faire de bio rêves… à base d'huile de soja. Ou plus paradoxal : la plante vouée au débroussaillage - dire plutôt : « épilation naturelle ».
Le nec plus ultra : les plantes qui soignent… les plantes : de l'absinthe dans un coin du jardin, c'est une protection contre les ravages des limaces et des pucerons. Les plus jeunes manifestent quant à eux un intérêt particulier pour le stand de ce taxidermiste dont le sanglier empaillé fait son petit (son gros) effet. Christine, entre deux de ces succulentes crêpes 100 % naturelles dont elle régale le chaland, dévoile une recette à base « de patates, d'orties et d'oignon. Mais il ne faut prendre que les têtes d'orties, avant qu'elles fleurissent », explique-t-elle. Son compagnon embraye, un rien penaud : « C'est vrai qu'on aurait pu faire des crêpes aux orties, tiens… ». Ben oui, c'était l'occasion… Allez, ce sera pour l'an prochain, pour la 13e édition. En attendant, rabattons-nous sur les tartes.


...

Haut