Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: La Terre à bout de souffle
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mercredi 21 août 2013

La Terre à bout de souffle

Le manque de ressources
James SCHILTZ
Quel héritage pour nos enfants ???
En huit mois, nous avons épuisé l’équivalent des ressources naturelles que peut produire la Terre en un an. C’est ce qu’annonce, après de savants calculs, Global Footprint Network. Depuis 2003, les experts de cette ONG canadienne calculent l’empreinte écologique des Terriens. Les résultats ne sont pas rassurants.
Voilà qui n’est sûrement pas rassurant. Nous aurions consommé en huit mois la totalité des ressources naturelles que notre planète est capable de produire en un an. Hier, c’était le 20 août et cette date correspond très précisément à l’«Overshoot Day», ce jour de dépassement planétaire où nous sommes obligés de puiser dans nos stocks pour nous alimenter, pour nous chauffer, tout en continuant à produire des déchets et des gaz à effet de serre…
Chaque année, l’organisation non gouvernementale Global Footprint Network (GFN), calcule ce «jour triste et solennel» où nous avons dépassé les bornes en sacrifiant l’environnement, en oubliant que les ressources surexploitées de notre Terre nourricière ne sont pas inépuisables.
Selon Global Fooprint Network, nous sommes donc à partir de maintenant en «dette écologique», à découvert en quelque sorte. Et chaque année qui passe voit avancer ce jour où nous devenons débiteurs de la planète. À la mi-novembre dans les années 80, en octobre dans les années 90, en septembre dans les années 2000… Cette date symbolique et approximative est de plus en plus précoce. L’an passé, «l’Overshhot Day» était tombé le 23 août. Tout cela est le signe, selon l’ONG, du niveau de vie de moins en moins soutenable de Terriens de plus en plus nombreux.
Si la Terre a été pendant très longtemps à même de répondre aux besoins des hommes sans s’épuiser, le «seuil critique» a été franchi dans les années 70 avec la hausse de la consommation et de la population, rappelle Global Footprint Network, créé en 2003. Et, depuis, notre «dette écologique» n’a cessé de grossir. Au point qu’il faudrait aujourd’hui… 1,5 planète pour assurer de façon durable les besoins des habitants de la Terre pendant un an, souligne de son côté le WWF, associé à l’opération.
Si chaque habitant de la planète vivait comme un résident moyen des États-Unis, ce sont mêmes 4 Terre qui seraient aujourd’hui nécessaires. Si chacun adoptait le niveau de vie d’un Chinois, ce serait moins, mais notre seule planète n’y suffirait déjà plus (1,2 Terre).
«Aujourd’hui plus de 80 % de la population mondiale vit dans des pays qui utilisent plus que ce que leurs propres écosystèmes peuvent renouveler», avertissent les deux associations. «Nous ne pouvons plus continuer à creuser cette dette écologique» prévient l’ONG qui préconise plusieurs remèdes : nouvelles technologies, aménagement urbain, réforme fiscale écologique ou encore des régimes alimentaires moins riches en viande…

Pour être vu sur le NET : Votre publicité sur La Boutique des Bonnes Affaires

Travail à domicile, votre complément de revenu, : renseignements en cliquant sur le lien ROUGE !
Inscription gratuite      >>>STIFORP<<<



...

Haut