Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Fumel. Le flux et le reflux selon Jésus Lomero
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

vendredi 14 janvier 2011

Fumel. Le flux et le reflux selon Jésus Lomero


Jésus Lomero devant une de ses toiles./Photo DDM M. R.
Jésus Lomero devant une de ses toiles./Photo DDM M. R.
Qui, à Montayral, ne connaît pas Jésus Loméro ? Comme beaucoup dans la région, il a été salarié de Pont-à-Mousson, syndicaliste, mais aussi, pendant plusieurs années, premier adjoint de la commune. On connaît également son intérêt pour l'histoire locale qu'il a retracée à travers différents ouvrages. La peinture est une autre de ses passions. Enfin, et cela est moins connu, Jésus s'intéresse à la technique et tout particulièrement à un domaine tout à fait d'actualité : la production d'énergie renouvelable.
Après avoir parcouru, par hasard, un article de la revue « Développement durable et énergie » consacré à deux inventions de « houlomoteur », il se remémore alors la force du flux et du reflux de l'Océan à Biarritz. Pourquoi ne pas imaginer un système qui permettrait de récupérer cette énergie énorme et permanente ? Comment ? En installant des panneaux de 20 m de longueur et de 15 m de hauteur, alignés parallèlement à la côte et en canalisant cette force sur 100 m grâce à deux digues perpendiculaires au rivage.

«Arêtes de poisson»

Un espace de 20 à 40 cm serait laissé à la base des panneaux pour permettre au sable et au gravier de circuler librement. En outre, le système prévoit de placer, de chaque côté des plaques, des « arêtes de poisson » afin que l'eau ne se contente pas de glisser sur leur surface mais y exerce une pression maximale. Jésus Loméro ajoute : « Le soleil ne brille pas toujours, le vent ne souffle pas en permanence mais le mouvement de l'Océan ne s'arrête jamais ». Pour protéger son invention, il a déjà envoyé deux lettres recommandées avec accusé de réception à son notaire. Sur Internet, Jésus a découvert qu'un projet, baptisé « Waveroller », est actuellement en phase d'expérimentation à 500 m de la côte et 200 m de profondeur, face au port de pêche portugais de Peniche. Ce projet a bénéficié de subventions conséquentes de Bruxelles. Alors pourquoi ne pas espérer en l'avenir ? Affaire à suivre donc.


...

Haut