Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Le tourisme offre un second souffle au Fumélois
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mardi 14 juin 2011

Le tourisme offre un second souffle au Fumélois


Du 01/06/2011 au 30/09/2011
Patrimoine

Le tourisme offre un second souffle au Fumélois
Le tourisme offre un second souffle au Fumélois
Marqué au fer rouge. Impossible de s'arrêter dans le Fumélois sans comprendre l'importance de l'usine de Fumel. Elle a été le poumon de la ville, son symbole. En 1847, près du Lot et dans cette région riche en minerai de fer, poussent un haut fourneau et une fonderie. Avec la Seconde Guerre mondiale et le nouveau propriétaire, Pont à Mousson, l'usine se développe jusqu'à employer 3500 salariés. Incarnation du paternalisme à la fuméloise, le directeur Jean Cavailler sera à la genèse de la construction du premier grand complexe sportif du département. Pour l'anecdote, en 1973-1975, l'usine réalisera la structure métallique du Centre Beaubourg, célèbre musée d'art contemporain de Paris.
Aujourd'hui, après plusieurs changements de « proprios », 230 personnes travaillent dans une usine en charge de la fabrication de chemises (pièces de moteur) pour l'industrie automobile. Quatrième agglomération de Lot-et-Garonne avec 19 communes et plus de 20 000 habitants, le Fumélois est désormais un pôle industriel en partie en reconversion. Afin de redynamiser son territoire, la communauté de communes du pays fumélois multiplie les actions de développement économique, culturel et touristique. Situé au carrefour du Périgord et du Quercy, le tourisme est un second souffle pour ce pays d'eau, de fer et de feu. Le château de Bonaguil, site majeur d'Aquitaine, avec ses 70 000 visiteurs, s'affirme d'ores et déjà comme un détour incontournable. Le nouveau musée de Préhistoire change de peau et de nom et devient SauveTerre Musée de Préhistoire
Le château de Bonaguil attire 70 000 visiteurs par an

Pont-canal d'Agen, l'histoire d'eau

Lieu privilégié des joggeurs agenais, le pont-canal est aussi une incontournable promenade dominicale, une incitation à la rêverie. Avec ses 580 m de long (le reste des mensurations : 22 piles, 12,5 m de large et 8,8 m de largeur de voie d'eau), il est le deuxième plus long pont-canal de France. De 1839 à 1843, il a été édifié en pierres de taille du Quercy par l'ingénieur des Ponts et Chaussées Jean-Baptiste de Baudre dont un lycée agenais porte aujourd'hui le nom. À 10 m au-dessus de Garonne - « Dans la tradition agenaise, on dit Garonne et non la Garonne car ce n'est pas une chose, mais une personne », explique l'académicien Michel Serres -, le pont-canal offre une vue panoramique exceptionnelle. Ouvert à la navigation, le pont-canal débouche sur un système de quatre écluses automatiques et un espace ombragé où il fait bon pique-niquer. Pour l'anecdote, le projet de chemin de fer entre Bordeaux et Toulouse avait été stoppé, en 1841, par les travaux du pont-canal. Il fut alors utilisé pour faire traverser les charrettes des cultivateurs. Mais ces derniers vont bouder ce passage en raison du péage instauré.

Les cinq pays de Lot-et-Garonne

Cinq pays composent un département de Lot-et-Garonne caressant le Périgord, la Guyenne, les Landes et la Gascogne.
Pays de l'Agenais : Pruneau et rugby, les deux mamelles d'Agen, ne doivent pas faire oublier le musée des Beaux-Arts de la capitale de l'Agenais où les amoureux des vieilles pierres se retrouvent à Moirax, Layrac ou Aubiac.
Pays d'Albret : Le roi Henri IV ayant passé son enfance au château de Nérac et conté Fleurette au parc de la Garenne, Nérac est traversé par l'histoire et par la Baïse. Plus qu'une rivière, la Baïse est un fil conducteur d'un pays d'Albret qui comporte un autre joyau : le vin de Buzet.
Pays du Dropt : Le Lot-et-Garonne compte 14 châteaux mais celui de Duras a donné son nom à une célèbre Marguerite. Duras, c'est aussi une des plus anciennes AOC. Miramont-de-Guyenne, Castillonnès et Villeréal sont les bastides à découvrir.
Val de Garonne Gascogne : Au fil de l'eau. Le long de la Garonne ou du canal de Garonne, à l'ombre des arbres centenaires des chemins de halage, le Val de Garonne est un lieu paisible. Les Bains de Casteljaloux, les tomates de Marmande, le Val de Garonne est aussi un lieu de plaisir.
Vallée du Lot : Le Lot, rivière majestueuse, donne à cette vallée un charme certain. Des coteaux, des bastides (il y en a 42 en Lot-et-Garonne), la porte de Paris de Villeneuve-sur-Lot, le village de Pujols : ne pas hésiter à se perdre.



...

Haut