Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: LA MAISONS DES VINS PROFITE DU MAUVAIS TEMPS
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mardi 26 juillet 2011

LA MAISONS DES VINS PROFITE DU MAUVAIS TEMPS

Terroirs


Il y en a au moins à qui le mauvais temps profite. "Là, c'est bien parti ", sourit Thierry
Piazzetta, vigneron du château des Brandeaux (et capitaine du XV de la Grappe), qui
présentait sa gamme, jeudi, à la Maison des vins de Bergerac. Devant lui, les touristes
français et étrangers défilent devant le comptoir en levant le coude. Il a porté cinq des
15 références qu'il produit. Ce qui représente tout de même 300 bouteilles. "L'an dernier
, j'en avais environ 200, mais j'étais un peu court,explique-t-il. Depuis dix ans, il y a de
plus en plus de gens qui affluent sur Bergerac", analyse Anis Ward, la responsable de la
 boutique et des animations dégustatives. Une aubaine pour la promotion du vignoble ?

De juin à septembre, la maison des vins de Bergerac se cale sur le biorythme des vacanciers.
Le touriste a du temps devant lui, alors il ne mange pas à heure fixe. Et pour lui, c'est un peu
 tous les jours dimanche. Qu'à cela ne tienne, pendant l'été, la maison des vins ouvre donc ses
 portes en continu tous les jours, même le week-end. Car comme l'explique Marie-Pierre 
Tamagnon, chargée de la communication du conseil interprofessionnel (CIVRB), l'objectif
est de "promouvoir les vins du bergeracois".

Le cloître, passage obligé
Du moins ceux qui font partie de la Route des vins, cette c(h)arte qui réunit les 140
viticulteurs qui ouvrent leurs portes aux touristes. Alors il ne faudrait pas passer à côté
des vacanciers. D'autant que les deux entrées du bâtiment donnent sur des lieux passants.
D'un côté, il ouvre sur la place Cayla et ses maisons à colombage. "Les plus vieilles de Bergerac"
, précise Marie-Pierre Tamagnon. De là, les touristes accèdent directement au
cloître de Récollets, où est installé le siège de l'interprofession. "C'est un lieu chargé de patrimoine",
 explique-t-elle. La visite d'un monument du XIIe siècle en elle-même est déjà
un bon moyen de faire venir les visiteurs.
 "C'est un passage obligé lorsque l'on vient en Bergeracois."

Les professionnels du vin y ont ajouté un parcours qui mêle expositions, concerts de jazz
 (le mercredi soir), découverte de l'architecture et, donc, du vin. Un parcours de senteurs
 mène les visiteurs jusqu'à la boutique, qui, elle, donne sur le quai Salvette, où les gabarres
 attirent les curieux.
 "Une position stratégique, qui fait que la maison des vins est le point de départ
de l'œnotourisme." Mais attention : si la maison des vins a sa boutique, il n'est pas question
que ce soit le point de vente référence. "Nous ne vendons pas la gamme complète des vins :
 nous voulons juste initier les gens pour les inciter à aller visiter directement les propriétés
." Et pour ce faire, tout l'été, des viticulteurs se relaient tous les jours pour faire goûter et
vendre une gamme un peu plus complète. Comme Thierry Piazzetta, jeudi. "Les séjours
sont plus courts", note Anis Ward. Puisque les vacanciers ne restent en moyenne qu'une semaine
 elle a décidé de s'adapter. Avant, les cours d'initiation à la dégustation n'avaient
lieu qu'une fois par semaine, mais cela obligeait les gens à bloquer la date, alors maintenant,
il y en a tous les jours.

Alexandra Tauziac - Sud Ouest


...

Haut