Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: La maquette du Centre culturel et touristique du vin
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

dimanche 2 octobre 2011

La maquette du Centre culturel et touristique du vin

Le projet revu et corrigé
A Bordeaux, la maquette du Centre culturel et touristique du vin subit un profond remaniement.
 

 Le projet de CCTV qui accusait un dépassement de 7 millions d'euros est retouché.  Reproduction « SO »

Le projet de CCTV qui accusait un dépassement de 7 millions d'euros est retouché. REPRODUCTION « SO »

Lors de sa présentation en mai dernier à Bordeaux, le projet de Centre culturel et touristique du vin (CCTV) avait fait sensation. Trop ? Il vient en tout cas de subir un sérieux remaniement. Selon le directeur du CCTV, Philippe Massol, les modifications seraient mineures. « Le bâtiment attenant au principal et qui devait abriter les expositions temporaires disparaît », renseignait-il hier. « Cet espace sera désormais aménagé au sous-sol du centre, les places de parking spécialisé (handicapés et service) ainsi que les quais de livraison devenant extérieurs. » Et d'assurer le maintien du coût initial.
En réalité et selon d'autres sources, les changements iraient beaucoup plus loin que cela, motivés justement par une addition trop salée. Lors d'un comité de pilotage qui s'est tenu hier matin, les architectes de l'agence parisienne X-Tu, lauréats du concours, ont présenté une maquette nettement modifiée par rapport à celle du mois de mai. L'objectif du remaniement est double : corriger certains caractères esthétiques du bâtiment et dégager des économies dans un projet qui ne rentre pas encore dans l'enveloppe de 55 millions d'euros réunie par la mairie de Bordeaux et ses partenaires.
7 millions d'économies
Selon nos informations, la tour du CCTV sera plus fine, en conservant sa hauteur. L'aspect phallique, que certains critiquaient, serait gommé. Le bâtiment horizontal au pied de la tour a aussi été allégé. Les annexes qui devaient prendre place sur le flanc nord, ont disparu de la surface. Mais le remaniement a aussi le mérite de diminuer la surface hors œuvre nette, ainsi qu'un certain nombre de parois et de vitrages. Ce qui dégage des économies. Avant d'être retouché, le projet de CCTV accusait un dépassement de 7 millions d'euros. D'où l'intérêt, pour les maîtres d'ouvrage, de rogner ça et là.

DENIS LHERM YANNICK DELNESTE

...

Haut