Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Les bas de laine sortent de l'ombre
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

lundi 2 janvier 2012

Les bas de laine sortent de l'ombre


Saverdun. Les bas de laine sortent de l'ombre

le grand retour du franc

La conversion du prix d'un paquet de cigarettes en francs fait parfois bondir les clients./Photo Stéphanie Leborne.La conversion du prix d'un paquet de cigarettes en francs fait parfois bondir les clients./Photo Stéphanie Leborne.
Depuis le 18 décembre, certains commerçants saverdunois ont décidé d'accepter les francs et c'est une affaire qui marche: en deux semaines presque 10 000 francs en billets ont été dépensés. Reportage dans les boutiques à Saverdun.
C'est un voyage de dix ans en arrière que l'union des commerçants et artisans de Saverdun propose. Avis aux nostalgiques qui n'ont pas écoulé leurs derniers Francs avant le passage à l'Euro en 2002. Ils peuvent s'en donner à cœur joie dans les 34 commerces du centre ville saverdunois qui ont choisi jusqu'au 17 février, d'accepter les francs.
« Nous avons pris cette initiative un peu avant Noël pour attirer les gens à Saverdun, faire connaître notre ville », explique Grace Ballandi, la présidente de l'UCAS à l'origine de l'opération. Le retour au Franc, une idée neuve pour faire marcher le commerce ? L'initiative peut paraître saugrenue. Et pourtant… Pas si poussiéreuse. Avant de se lancer, la commerçante a mené son enquête : un questionnaire soumis aux clients dans les commerces a révélé que la moitié d'entre eux possédait encore des francs bien cachés.

DE L'ARGENT GRATUIT

Et après deux semaines de double encaissement, l'UCAS est en mesure de comptabiliser presque 10 000 francs dépensés. 1 500 euros qui dormaient « dans les tirelires, certains m'ont raconté qu'ils avaient planqué des billets entre les pages de leurs livres », confie Grace Ballandi.
Trois ventes pour une somme rondelette à la bijouterie, huit au tabac-presse et sept chez la marchande de vêtements pour environ 800 francs. « Au départ, ceux qui venaient avec des francs étaient mes clients habituels, depuis quelques jours j'ai des personnes de Pamiers, Auterive et de Mautaut », souligne Jean-Luc Todeschini du bureau de tabac-presse.
« Pour les gens c'est un peu de l'argent gratuit, qu'ils avaient oublié. La moyenne des clients munis de Francs se situe autour de 50 ans », constate la présidente des commerçants. Seuls les billets de 500, 200, 100,50 et 20 francs sont acceptés et la monnaie est rendue en Euros. « Le but est évidemment de faire marcher le commerce, pas de venir acheter un paquet de chewing-gum avec un billet de 500 francs et de se faire rendre le reste en Euros », insiste le buraliste. Car Saverdun ne s'est naturellement pas transformée en ville bureau de change.

Date limite, le 17 février

Le retour au Franc va durer jusqu'au 17 février à Saverdun, jour après lequel la Banque de France à Toulouse n'acceptera plus jamais de changer les Francs contre des euros. Par ailleurs, attention, ceux qui possèdent encore les vieux billets en Franc, ceux qui ont précédé la version couleur apparue peu avant le passage à l'Euro, ne peuvent pas les dépenser. Nombre de clients se sont présentés dans les commerces de Saverdun qui ne les ont pas acceptés. Seuls ceux en couleur et les vieux billets de 20 francs sont valables.

Le chiffre : 10 000

francs dépensés > En quinze jours d'opération. Soit 1500€. Et en particulier, trois ventes pour une somme rondelette à la bijouterie de Saverdun. De petits cadeaux au goût rétro.
« Au départ sont venus mes clients habituels. Maintenant ils arrivent de Pamiers, Auterive ou Montaut ».
Jean-Luc Todeschini,buraliste à Saverdun

 ÉLISE CHAVOIX
http://fr.kgbpeople.com/?ref=6afdc17
...

Haut