Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Le foie gras non grata en Californie
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

samedi 30 juin 2012

Le foie gras non grata en Californie


Le foie gras non grata en Californie


Foies gras frais
À compter du 1er juillet, la vente de foie gras sera interdite sur le sol californien. Aux États Unis, les producteurs locaux s'organisent, soutenus par la Gersoise Ariane Daguin installée sur place avec son entreprise D'Artagnan.
C'est une nouvelle guerre du foie gras qui débute aux États Unis. À partir de demain, la production et la vente de foie gras seront officiellement interdites en Californie. Les associations de défense de la cause animale ont en effet réussi à faire voter une loi d'interdiction, s'appuyant sur les conditions de gavage des canards et des oies, dont le traitement est jugé inhumain.
La nouvelle inquiète la France, même si les producteurs du Sud-Ouest considèrent le marché californien anecdotique. Il n'empêche, au pays du hamburger, l'agro-industrie du canard liée au foie gras pèse entre 500 et 750 millions de dollars, dont 100 millions de dollars pour le seul état de Californie.
Pour la Gasconne Ariane Daguin, présidente de la société D'Artagnan implantée dans le New Jersey (153 employés), « la résistance s'organise ». « Beaucoup de restaurateurs américains se rendent compte que l'interdiction du foie gras n'est qu'un point de départ facile pour des végétaliens qui, à terme, veulent interdire les volailles et les viandes », explique-t-elle. « Mais ce n'est pas fini pour nous. Nous allons tout faire pour faire annuler cette loi, comme en 2008 à Chicago. » À l'époque déjà, ces mêmes organisations avaient réussi à faire appliquer cette loi avant que la fronde des producteurs de foie gras américains, réunis en association, et des restaurateurs, ne la contournent. Pour cela, rien de plus simple : « Cette loi est mal faite, puisqu'elle n'interdit pas la consommation ni la vente depuis d'autres états », explique Ariane Daguin. « A Chicago, par exemple, les restaurateurs offraient le foie gras, mais faisaient payer la tartine de pain grillé 26 dollars ».
En Californie, la fille d'André Daguin ne manque pas d'idées : opérations de lobbying, procès, et même ventes coup de poing. « Nous organiserons des foies gras party boat : c'est-à-dire que nous vendrons du foie gras sur un bateau situé dans les eaux internationales. Ou bien nous en vendrons à la frontière de l'État ». Dans ce combat, les mousquetaires du foie gras cherchent le soutien de la communauté française.
Ainsi, l'initiative du président de Région Martin Malvy d'inviter les Californiens « à venir déguster du foie gras et découvrir les élevages en France » est bien vue. « Mais je lui souhaite bon courage », conclut Ariane Daguin. « Ils n'ont jamais répondu à nos propres invitations… »

LE FOIE GRAS, UN SYMBOLE MALMENÉ

Partie importante du patrimoine gastronomique français reconnu par l'Unesco, le foie gras est sans cesse remis en question. L'an dernier déjà, les producteurs de foie gras s'étaient vus interdire les étals du salon de Cologne, en Allemagne. Hier, l'association de défense de la cause animale L214 a critiqué les producteurs de foie gras. « 75 % des élevages sont non conformes avec la réglementation européenne, en raison de l'utilisation de cages individuelles interdites depuis 1999 », rappelle-t-elle. Plusieurs pays ont déjà arrêté le gavage, tels la Pologne ou encore Israël.


...

Haut