Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Le trésor de la terre du Brulhois
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

vendredi 17 août 2012

Le trésor de la terre du Brulhois


Le vin noir


Chaque vin a son histoire
S'arrêter au Cellier du Bruhlois à Layrac, cave de Goulens, c'est pousser la porte d'un terroir discret mais non moins affirmé. À chaque halte, c'est une nouvelle histoire qui commence…Récompense très largement méritée, en février 2011, les vins Noirs du Sud-Ouest  accèdent  au titre  suprême AOC Brulhois. Au XX° siècle le nom même du Brulhois est quasiment oublié. Mais la vigne s'accroche toujours à cette terre, et depuis trente ans l'essor du vignoble lui redonne nom et fierté. Dans les années 60, une poignée de vignerons passionnés et déterminés va entreprendre de faire renaître ce vignoble. En 1984, le vignoble obtient enfin l'Appellation d' Origine, qui récompense des dizaines d'années d'efforts. L'Appellation Côtes du Brulhois, comprend aujourd'hui environ 250 hectares de vignes. La confrérie des Vins Noirs du Brulhois célèbre régulièrement la qualité de ces vins et contribue à leur promotion. Sur les hauteurs du Brulhois, les vignerons ne craignent pas l'ardente chaleur de ce mois d'août. En gascon, ils parlent de la vigne, avec modestie, sans certitude, surtout ne pas présager de l'abondance ni de la qualité de la récolte «tant qu'elle n'est pas au bout». Les gens de la terre ont l'habitude des déconvenues de dernière minute, ils ne voudraient pas tenter les éléments. Pourtant, les grappes sont belles, robustes, comme ce terroir de cailloux et de vents. À cheval sur trois départements et deux régions administratives. On dit de cette terre qu'elle est historiquement rebelle. C'est comme cela qu'elle se définit sur le site Internet des Vignerons du Brulhois, réunis au sein d'une coopérative. Une centaine y adhère, six ont choisi l'indépendance «mais nous travaillons tous en bonne intelligence, pas question de se tirer dans les pattes» prévient Michel Delpech, le président de la cave. «D'ailleurs, on est tous dans la même Cuma pour le matériel des vendanges.» Et si le vin était aussi une affaire de femme ?
Christine Van de Riet est née sur ces collines et son mari est venu s'y installer avec grand plaisir. Sur les hauteurs d'Astaffort, là où la vue n'est point troublée et s'échappe sur des dizaines de kilomètres, elle cultive 6 hectares de vigne, Merlot, Cabernet, Tannat, entre autres cépages qui font le Brulhois. «Je voulais m'installer, prendre une terre, être agricultrice. Lorsque j'ai vu cette propriété, avec sa terre argilo-calcaire, je n'ai pas hésité pour savoir quoi y installer. La vigne revient toujours à sa terre.» Avec deux autres familles de jeunes agriculteurs, ils ont mis quelques moyens en commun pour s'entraider et acheter du matériel.
Le travail du vigneron est de porter le raisin à maturité et de le récolter. Une fois les grains arrivés dans les cuves de la coopérative, le cultivateur laisse grandir ses petits, guidés par d'autres bienveillantes mains. «Le métier n'est pas le même, la vinification est quelque chose de spécial.»
L'année dernière, l'AOC (appellation d'origine contrôlée) est arrivée comme du pain béni. A la cave, on avoue avoir manqué des marchés juste à cause de l'absence de ce label. Ces trois lettres garantissent la confiance de l'acheteur, ce qui a donné un bon coup de pouce à la commercialisation.
Pourtant, la cave n'a pas attendu la reconnaissance officielle pour oser investir et embaucher «dans des périodes parfois difficiles» avoue Guy Righesseau, viticulteur et vice-président de la cave du Bruhlois.
Chaque vin a son histoire qui lui confère son caractère. Il y a le Noir, le vrai, le dur, il y a aussi le Grain d'amour, rosé doux et frais. Entre les deux, une gaillarde bande de personnalités bien trempées : Grand Chêne, Anciens Prieurés, 1808, B-A-BA. De quoi ravir tous les palais. Mais tous obéissent à une même devise : donner du plaisir à se retrouver ensemble, sans esbroufe, juste un tantinet d'amitié
Pour plus d'informations
Tél. : 05 63 39 91 92
info@vigneronsdubrulhois.com


...

Haut