Retrouvez-nous sur Google+ Facebook Twitter Linkedin My Space Netlog Friendfeed Flickr Foursquare Viadeo Skyrock Priceminister Sonico Auto-Entrepreneurs Battlefield Heroes hellocoton Vins du Sud-Ouest: Hôpital : les personnels inquiets
Bienvenue sur VINS du SUD-OUEST le site d'information du sud-ouest de la France

mardi 27 septembre 2011

Hôpital : les personnels inquiets


Fumel Hôpital : les personnels inquiets

Santé

Les responsables syndicaux à l'issue de la conférence de presse. /Photo DDM repro
Les responsables syndicaux à l'issue de la conférence de presse. /Photo DDM repro
Vendredi dernier, les représentants CGT des personnels de l'hôpital ont tenu une conférence de presse pour faire part de leurs inquiétudes à la population du Fumélois. Voici les principaux extraits de cette déclaration : « Dans la semaine du 20 juin, certains de nos agents contractuels ont découvert en lisant les plannings du mois de juillet que leur contrat de travail était modifié sans en avoir été avertis. Ils sont passés d'un contrat à 100 % à un contrat à 80 % avec une perte de salaire mensuelle de 200 à 300 euros. Face à la surprise et la colère du personnel, le directeur délégué, M. Spitoni, a réalisé des réunions dans tous les services pour justifier ces décisions : il explique que notre établissement est en déficit important (416 368 €) et que les compressions de personnels contractuels sont inévitables
[…] . Nous rappelons que ce personnel contractuel est aujourd'hui indispensable pour que nos services de soins fonctionnent correctement en délivrant des soins de qualité en toute sécurité (… ). Malheureusement la situation a continué à se dégrader sévèrement et ces mauvaises conditions pourraient avoir des répercussions directes sur nos patients, notamment sur les secteurs des longs séjours et la maison de retraite. En effet, les agents vivraient très mal d'être obligés de faire des toilettes succinctes (visage, mains, toilette intime), de coucher certains patients entre 17h et 18h, avant le repas du soir, de constater que le ménage ne sera fait uniquement que dans les chambres les plus sales[…] L'établissement s'agrandit, les patients, notamment en maison de retraite, sont de moins en moins autonomes. Comment ferons-nous avec moins de personnel ? C'est dans ce contexte si difficile avec des soignants épuisés, désabusés et démotivés que nous avons décidé de communiquer notre désarroi et nos inquiétudes sur l'avenir de l'hôpital à la population fuméloise que nous appelons à nous soutenir dans nos actions ». Michel Rouquet



...

Haut